Les députés ne sont pas des machines à voter

Il faut reconnaître que la mission de député a parfois un côté vain. Avec d'une part, le député de l'opposition qui dépose des centaines d'amendements en sachant pertinemment qu'ils seront inutiles et de l'autre, le député de la majorité à qui l'on demande de ne pas parler afin de ne pas retarder les débats. Il faut en finir avec cela : les députés ne sont pas des machines à voter électroniques.

Réponse de J.F. Copé à la question « Était-il urgent de dépoussièrer les pratiques du travail parlementaire ? », publiée dans Acteurs publics n°37 - oct 2007.

Vanité, vanité... Et les français, ce sont des machines à voter électroniques ?

[Merci à Benoît Sibaud pour la citation.]

Un commentaire

loin de moi l'idée d'être chauvin, c'est juste pour donner un aperçu de ce qui se passe à l'étranger et précisément aux Etats-Unis.

http://www.youtube.com/watch?v=eG6X-xtVask

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes