Nuit Blanche 2007, art urbain dans le XIè

Grâce à l'ami Thierry Froger qui organisait un des parcours, j'ai passé ma meilleure Nuit Blanche ce samedi depuis que l'événement existe. Depuis le deuxième épisode, j'en avais assez des parcours balisés où l'on attend des heures pour une dizaine de minutes de visite parfois décevantes. Hier il faisait beau, j'avais envie d'une balade à vélo, de liberté. Direction la rue Jean-Pierre Timbaud pour un parcours vivant d'art urbain : une dizaine de vitrines décorées à la bombe et/ou au pochoir par des artistes de 18 à 77 ans, avec bien évidemment l'accord des commerçants. Il fallait connaître, parce que question publicité, c'est pas sur le site officiel que vous risquiez de le voir, le parcours était soigneusement planqué derrière trois clics en fin fond de page sous l'appellation "Hors parcours dans Paris", Association le MUR, Les rideaux au mur - Peintures sur rideaux de fer.

J'ai pris quelques photos du parcours (mais comme un imbécile je suis parti avec une batterie quasi vide, je vais essayer d'en récupérer quelques unes de celles qui manquent).

ll y a eu quelques frictions avec une maréchaussée pointilleuse, malgré l'accord des commerçants, de la mairie et de la voirie. Dans un cas l'adresse du siège de l'entreprise ne correspondait pas à l'adresse de son entrepôt à décorer, dans l'autre, la malheureuse artiste qui devait décorer les trottoirs pour montrer le parcours d'une vitrine à l'autre s'est faite embarquer au poste ! Heureusement tout s'est bien terminé. Un autre moment notable a été la fin du match de rugby France-Nouvelle Zélande, cinq minutes avant les rues étaient calmes et vides, cinq minutes après on ne pouvait plus circuler aussi facilement :-).

Quelques liens vers les artistes que j'ai pu voir hier :
Mosko et associés
Open Your Eyes
C215 — il y a déjà une gallerie avec les photos de la vitrine du tailleur rue de Crussol par Christian Guémy
Jef Aerosol
Mr Lolo (attention, c'est du lourd MySpace avec musique)
Keffer — le monsieur a un blog, avec un billet sur la vitrine au 99 rue Saint Maur
Dran

Pas trouvé de lien pour Paella? ni pour Seize sauf ce billet où l'on voit son style. J'ai gagné une bombe de peinture signée par Seize, un collector ! J'ai surtout gagné une meilleure connaissance de ce que la plupart des gens considèrent comme de la « dégradation de bien public » pour reprendre le terme juridique officiel.

Une belle Nuit blanche.

(Et content pour nos rugbymen, quand même ;-)

Un commentaire

Excellent info,des nouveau liens que je n'avais pas..belle photos..permettent d'entrer dans l'ambiance...merci beaucoup!

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes