Quand on a un blog on peut parfois oublier la CNIL

Trois fois j'ai demandé poliment (mais de plus en plus fermement) au service de presse d'un certain parti politique de cesser de m'envoyer ses communiqués de presse, que je n'avais d'ailleurs jamais sollicités. Sans succès. Aujourd'hui, pour la quatrième fois j'ai tenté ceci, en prenant soin de mettre en copie un responsable "branché" du parti :

Est-ce qu'il y a un être humain derrière cette adresse email ou juste des robots ? Parce que ça fait QUATRE FOIS que je vous demande de cesser de m'envoyer vos communiqués de presse. Dois-je écrire à la CNIL, ou vous ridiculiser sur mon blog pour que ça marche cette fois ? Au prochain, j'essaye la deuxième option pour voir.

Et cette fois, miracle, j'ai reçu une réponse ! Je n'ai cité la CNIL que parce que j'avais entendu son président ce matin sur France Inter. La prochaine fois, je cite effectivement le parti en question sur ce blog.

8 commentaires

J'espère qu'ils ne vous ont pas promis qu'ils allaient cesser.Parce que vous avez ce qu'ils font de leurs promesses ?

à mon avis, le fait d'être ridiculisé sur un blog plutôt (bien) lu doit leur faire un peu plus peur qu'une dénonciation à la CNIL, qui prend sérieusement son temps. Et pour rappel : http://www.couchet.org/blog/index.php?2006/10/18/199-spam-politique-cnil-ne-dit-mot-consent


À ce sujet, je voudrais ton avis sur Signal-Spam. Moi, j'ai passé outre parce que ras-le bol : http://dascritch.net/blog.php/post/2007/10/05/Les-coulisses-du-site-en-Septembre#chap-3

@Da Scritch : je doute moi aussi d'une quelconque efficacité de Signal Spam. Je continue à signaler mais je n'ai rien vu de concret, et ZERO communication de cette initiative sur ce qu'ils en font (à part leur robot automatique qui prétend que ton spam est "traité" dans la seconde). Je crois plus à une communication publique sur internet des noms et domaines des prestataires qui fournissent des spammeurs, ou pratiquent eux-mêmes le spamming.

Je serais chaud pour faire un ring-blog mensuel des spammeurs français avérés (j'ai une adresse avec laquelle je postais en usenet et sur les forums web il y a 5 ans. Elle n'a jamais été utilisée pour autre chose. Pourtant, elle aurait été “légalement” recueillie)

La Cnil, la solution miracle.

Contre le spam "pur" (viagra, montre, etc.), on ne peut rien faire.

Mais dès qu'il s'agit d'une boîte sérieuse, enfin d'apparence... il ne faut pas oublier la CNIL.


Perso je fais comme ça :
- courriel de désinscription
- explications (je me désinscris mais j'en reçois encore)
- avertissement (avec le lien de la CNIL)
- (et c'est rare), j'envoi un courriel pour dire que j'ai tout dit à la CNIL.

Dès qu'il s'agit d'une boite française ça marche bien. CNIL le mot magique, et surtout leur site très bien documenté avec les références des lois.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes