Manger plus pour gagner plus

Françaises, français, mes chers cons citoyens, la France va mal. Nous nageons en pleine morosité. Le pouvoir d'achat est en berne, et le moral de la ménagère est tellement bas que Michel-Edouard Leclerc est obligé de boycotter la vache-qui-rit à sa place. Le régime des retraites va à vaux l'eau et on ne peut même pas compter sur le réchauffement de la planète pour expédier ad patres chaque été une partie de ceux qui en abusent sur le dos des quelques petits jeunes qui ne sont pas encore au chômage. Ni sur les cancers du poumon d'ailleurs, maintenant que 60 millions de fumeurs passifs viennent brutalement d'arrêter la clope. Ou les cancers tout court, avec toutes ces campagnes sur le bien manger. Si ça continue comme ça les oncologues vont descendre dans la rue pour réclamer qu'on leur rende leur outil de travail. Les banques ne se prêtent même plus d'argent entre elles, c'est dire si c'est la joie même chez la France qui gagne. Même notre super président, pour qui tout était possible tant qu'il n'était que candidat, dit qu'il n'y peut rien.

Bref, on n'est pas dans la merde. Tenez, preuve de cette morosité au pays de la bonne chère, ce commentaire cafardeux que je viens de recevoir :

Il faudrait s'arrêter de manger avant la satiété pour vivre plus longtemps. C'est grâce à un régime de ce type que l'île d'Okinawa, au Japon, possède le record mondial de centenaires : on y arrête le repas une fois parvenu à 80% de la ration ordinaire.

Dur.

Du coup ta propre règle de vie prend tout son sens : ne vaut-il mieux pas vivre moins longtemps en profitant des plaisirs de la bonne chère ?

Tout d'abord, mon cher Caphar, je suis sûr que si on creuse un peu, on va trouver que l'île d'Okinawa a aussi l'un des meilleurs taux de suicide chez les jeunes, et une économie pourrie. La preuve, ils n'ont même pas de quoi remplir leurs assiettes, et ce n'est pas prêt de s'arranger vu que c'est de plus en plus rempli de vieux à la retraite. Mais tu poses-là la bonne question, à quoi ça rime d'attendre d'être vieux pour profiter de la vie, sachant qu'il n'y aura bientôt plus de pétrole pour voyager, que la majeur partie de la planète sera invivable et qu'il ne faut pas compter sur les jeunes de maintenant pour payer nos retraites ?

Il faut arrêter tout de suite avec ce genre de campagne criminelle dont les effets sur l'économie et le moral des français sont dévastateurs. En résumé, on vous demande de vous contraindre à manger des trucs sans goût et chers (vous avez vu le prix des fruits et légumes ?), à prendre les escaliers ou le vélo plutôt que de faire marcher les taxis ou l'industrie automobile, le tout en bossant comme des malades le plus longtemps possible. Tout ça pour vivre plus vieux ? Pour résumer, ce qu'on cherche à vous fourguer, c'est manger moins pour se faire chier plus longtemps.

J'ai la solution. Il faut lancer une grande campagne nationale « Cinq fromages et charcuteries différents par jour, avec cinq alcools pour accompagner » (si un graphiste se sent inspiré pour faire les visuels, qu'il n'oublie pas les stickers « à consommer sans modération » pour les jours de fête).

Cette campagne aurait des effets extrêment positifs, à court comme à long terme :


  • relance immédiate de l'agriculture, le cochon, le quipue et le pinard, on sait faire dans ce pays (et il y a plein de pêcheurs à recycler en Bretagne)

  • remontée en flèche du moral des français

  • relance de l'économie donc plus de pouvoir d'achat (en plus c'est du local, au moins un truc bon pour la balance)

  • équilibre du régime des retraites par une diminution significative de l'espérance de vie


Et je suis sûr que j'en oublie.

Voilà le programme : manger plus pour gagner plus. Des kilos, pour commencer.

11 commentaires

Évidemment, si tu achètes des tomates au mois de janvier, faut pas t'étonner qu'elles soient dégueulasses. Les fruits et légumes de saison, y a que ça de vrai camarade !

Ne dis pas ça François, avec les progrès de la médecine, à moins d'un accident de vélo, tu pourrais bien atteindre les 80 ans :-)

Le pire, c'est de vivre vieux en mauvais état. Et c'est là le vrai problème. Ceux qui bouffent gras et ne font pas sport ne meurent plus forcement, mais deviennent des loques qui se trainent. L'idéal est de mourir le plus tard possible, en bonne santé !

Les progrès de la médecine qui permettent de vivre jusqu'à 80 ans ! Y' de quoi rire ! Parce que ceux qui ont actuellement 80 ans et plus, cette "médecine"-là, ils ne l'ont connu que sur le tard ! Les chanceux !

Et surtout, ils avaient plus de 40 ans quand l'agriculture s'est intensifiée et à vu sa croissance assurée par les pesticides et autre adjuvants chimiques en masse ... Ils avaient plus de 40 ans avant que ne débarquent la Grande Distribution et ses produits gorgés de conservateurs et de graisse hydrogénées ... aujourd'hui, ceux qui peuvent prétendre à vieillir, bouffent gras et ne font pas de sport, ils ont le choix de pouvoir faire un cancer du foie foudroyant à 65 ans comme Carlos ...

Maintenant, "bouffer 5 fruits par jour", c'est une sacrée "politique de civilisation" ... Faut vraiment que la France soit peuplée de crétins congénitaux pour avoir mis à la tête de l'Etat une telle bande de bras cassés !

"Et je suis sûr que j’en oublie."

Oui : le développement durable bien sûr !

* réduction de la facture pétrolière car avec plus de 0,5g d'alcool par litre de sang on ne conduit pas
* réduction des gaz à effet de serre: on ne conduit pas donc on prend les transports en commun.

"Faut vraiment que la France soit peuplée de crétins congénitaux pour avoir mis à la tête de l'Etat une telle bande de bras cassés !"

Précision: peuplée **à 53%** de crétins...

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes