Chaîne culinaire

Ça n'a pas raté, Pep m'a refilé une MST (meme socialement transmissible), une de ces chtouilles qui traînent en ce moment en ligne. A table donc (Pep, je te hais).

1. Un aliment ou produit que je n’aime pas du tout.

Le gras de la viande.

Ah zut, ce n'est pas exactement un aliment (quoique) ou un produit, et j'aime le foie gras.

Les endives cuites seraient mon second choix.

2. Mes trois aliments favoris.

Pourquoi les gens qui conçoivent ce genre de Chaîne à la Con™ posent-ils toujours des questions aussi restrictives ? J'ai des tonnes d'aliments favoris, et j'en découvre encore aujourd'hui. Aller, on peut sans doute m'acheter avec :

  • du chocolat (noir exclusivement)
  • un vin exceptionnel (pas en même temps que le chocolat)
  • une viande de boeuf fondante, goûteuse, grillée bleue

3. Ma recette favorite.

Ça change régulièrement. Par le passé j'étais passé maître dans la confection de la tarte au citron, des truffes et de la mousse au chocolat. Aujourd'hui je peine à trouver un restaurant capable de faire mieux que moi la salade de boeuf thaïlandaise.

4. Ma boisson de prédilection.

Le thé. Suivi de très très près par le vin rouge. Moi aussi je suis poly-carburants ;-).

5. Le plat que je rêve de réaliser et que je n’ai toujours pas fait.

A peu près 98% des recettes du Livre de la cuisine thaïe.

6. Mon meilleur souvenir culinaire.

Feu le Bali Bar du temps de Oth Sombat. A moins que ce ne soit le Petit Thiou. Ou ce restaurant gastronomique alsacien visité il y a vingt ans et dont je ne me rappelle plus que la valse pantagruellique des plats. Ou encore les plats de cordon bleu de Philippe. Ou ceux d'Eric. Tous bientôt en bonne compagnie de ceux à venir, parce que la gastronomie c'est comme le sexe, tant que ça reste un champ exploratoire de nouveaux plaisirs, tout va bien :-).

Fidèle à ma tradition de salubrité publique, je ne refile cette CALC à personne.

7 commentaires

Tu me fais rougir... Et je confirme, ta salade de boeuf thaï est un voyage. Et si j'arrêtais l'anesthésie et qu'on ouvre un resto ? Décidément très conne cette idée... ;-)

@Eric : Comme tu le dis toi-même, la restauration c'est de l'esclavage, mauvaise idée en effet ;-).

"un vin exceptionnel (pas en même temps que le chocolat)" : il y a certains vins (assez taniques) qui s'accordent très très bien avec le chocolat (vin rouge + gâteau au chocolat, hummm...)

Juste en passant :

- une salade de papaye verte bien croquante, piquante, c'est aussi un délice. Ou un simple poulet sauté au basilic. Mais je me dis que je gouterais bien à ta salade de boeuf. Enfin, ça restera de l'ordre du virtuel (ou alors, je m'y mets).
- Faut que j'essaie Chez Thiou. LE fait d'avoir mon bureau dans la cour du Blue Elephant m'a fait un peu descendre dce dernier e ma cote des très bons thais de Paris.
- Les endives, j'étais comme toi. Mais des endives au jambon, en fait, quand c'est bien cuisiné, ça peut être vraiment extraordinaire.

Et en NC, la cuisine, c'est bon ?

@Olivier G. : oui c'est vrai, mais c'est assez rare d'avoir une combinaison agréable qui ne dénature pas l'un ou l'autre. L'idéal ce sont les trois que j'ai listé dans le même repas :-).

@versac : je connais trois restaurants de Thiou à Paris, par ordre de prix croissant, le Comptoir de Thiou, le Petit Thiou et Thiou. Le comptoir c'est déjà très bien, personnellement je le trouve déjà meilleur que le Blue Elephant, très surfait et très cher pour ce que c'est. La cuisine sur le Caillou est très influencée par la mer et l'asie, on trouve pratiquement tous les ingrédients de cuisine Thaï et Viet (beaucoup de primeurs sont tenus par des vietnamiens). Et la salade de papaye verte faite par mon homme est un délice, oui :-). Ce que curieusement on ne trouve pas facilement, alors qu'on en est entouré, sont les noix de coco. Peut-être parce qu'elles sont trop hautes pour les cueillir, ou trop basses pour les ramasser quand elles sont tombées... Mis-à-part les légumes qui sont horriblement chers (seuls les producteurs locaux ont le droit d'en importer, et ils privilégient leurs intérêts financiers avant tout), on trouve de tout. Il y a quelques jours on a même trouvé un excellent restaurant alsacien, c'est dire !

j'ai faim !

(moi non plus je n'aime pas le gras de la viande, quand elle est morte... tandis que le gras vivant, j'aime bien)

@ versac : je fais de mon mieux, j'ai peaufiné une opération de marketing dont je ne me serais jamais cru capable !
Comme on dit ici (enfin certains) : Lôngin, fin valab' la cuisine : salade de papaye verte aussi (quand elle n'a pas parcouru quelques miliers de kilomètres pour se jeter sous une rape verte de désespoir c'est quand même autre chose !), marinade de cerf, salade de cerf, marinade de roussette (pas le poisson mais le renard volant), nautou, crabes (ah les crabes... le tourteau peut aller se rhabiller) et j'en passe... Et si la cuisine ne suffit pas à le séduire, j'ai un plan B, mais ça c'est après le chocolat ;-) à moins que ça n'ait été le contraire ? Je ne sais plus trop car tout est bon dans le cochon...

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes