O tempora, o mores

On a les repères de son époque, j'avais dix ans lors du premier appel du 18 joint.

Et dans la série il faut vivre avec son temps, il va bientôt être moins risqué de fumer un pétard que de télécharger n'importe quoi sur internet. A gros bourrin gros bourrin et demi ?

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes