Tous pour le tuyau à Goro ?

J'écrivais il y a queques jours à propos du classement du lagon néo-calédonien au patrimoine mondial de l'UNESCO que tous les protagonistes pour ou contre la pose du tuyau d'effluent de Goro Nickel y verraient une bonne chose. Bingo :

C’est la raison pour laquelle la solution du tuyau a été retenue (le tracé n’a pas changé, Ndlr). Elle n’aurait pas été retenue si elle présentait un quelconque inconvénient ou danger. De plus, dans le dossier (du projet d’inscription des lagons calédoniens au Patrimoine mondial), le projet Goro Nickel était entièrement décrit avec toutes ses composantes, notamment le tuyau à l’endroit où il est et la teneur en manganèse (1 milligramme par litre aujourd’hui, Ndlr). L’Unesco a choisi, en toute connaissance de cause, d’inscrire les lagons de Nouvelle-Calédonie sur la liste du patrimoine mondial.

[...] Les membres de Rheebu Nuu étaient très contents de cette confirmation (de l’Unesco). Le dialogue est très constructif aujourd’hui. Ils sont davantage rassurés sur la réalité environnementale du projet (Goro Nickel).

Peu bavard, Rheebu Nuu, interrogé hier sur l’entente enfin trouvée. Comité, Unesco et tuyau, fondation... « Oui, on est satisfaits » indique le président André Vama, « ça peut être bon pour tout le monde ». L’accord fut assurément « très difficile » à trouver. Aujourd’hui, « c’est sur la bonne voie ». Il faut presque se pincer pour y croire après tant de conflits. Malgré tout, le patron du comité, qui ne veut pour l’instant « pas entrer dans les détails », lance net : « j’attends de voir » la suite des événements. La hache de guerre est-elle enterrée ? « On ne peut pas dire ça, mais ça avance. »

Etonnant consensus, mais il faut se méfier des apparences, surtout lorsqu'elles sont mises en scène par les Nouvelles Calédoniennes [1]. Côté Rheebu Nuu, je pense qu'on attend surtout de connaître le montant du chèque. « Sachez dès maintenant que ce sont des sommes sans précédent » dit Jean-François David, directeur général délégué de Goro Nickel.

L'affaire du tuyau semble donc pliée désormais, il sera bien posé dans le lagon. Le suivi écologique d'un procédé qui reste jusqu'ici purement théorique est confié au gouvernement de Nouvelle-Calédonie, lequel est juge et partie dans l'affaire et, à mon avis, placera toujours l'économie et l'emploi avant les questions environnementales (lesquelles sont, pour être franc, à peu près inexistantes dans la politique locale, à l'image de la faible conscience qu'en ont les habitants du Caillou cependant).

Note et mise à jour du 12 juillet :
[1] On se plaint beaucoup en ce moment de la médiocrité du journalisme en France. Or le Caillou, grâce aux Nouvelles Calédoniennes n'a rien à envier à la métropole de ce côté-là. Je disais méfiance hier, aujourd'hui Rheebu Nuu et Goro Nickel contestent le consensus rapporté par les NC. « Non, il n’y a pas d’accord entre le comité Rheebu Nuu et le représentant de Vale Inco. Non, il n’y a pas d’accord sur le tuyau de rejet en mer » dit Raphaël Mapou. Et les journalistes locaux, quand on leur fait remarquer leur mal-journalisme, bottent en touche comme d'habitude. Ils n'ont pas mal fait leur travail, ils ont juste commis un délit d'optimisme !

2 commentaires

Inco Goro Nickel n'a pas besoin de se payer un dircom, ils n'ont juste qu'à envoyer une petite commission au rédac chef de la PQ...

Ce soir , en métropole , fr3 Thalassa présentait le caillou . je ne pouvais louper l'événement car j'ai fait mon service militaire en 1980/81 à Nouméa et j'ai été très sensibilisé à la culture canaque . J'ai revu des sites merveilleux et des tribus aussi acceuillantes . J'en suis marqué à vie .
Malheureusement j'ai appris que l'UNESCO a classé tout le lagon sauf la partie du tuyau .
Je crois qu'il n'y a plus de gens intègres de nos jours ....................
Dur passé , dur avenir ça ne s'arrètera donc jamais ?????

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes