Encore et toujours citoyens de seconde zone

Régulièrement, depuis plus de dix ans et particulièrement depuis la création de cette singularité qu'est le PaCS, j'entends des gens dire que les homos devraient se satisfaire de la situation actuelle et qu'il n'y a plus aucun problème de droit ou d'égalité, sous-entendu que nous devrions la fermer et rentrer gentiment au placard, et que, vous comprenez, on n'est pas homophobe mais ce serait bien aussi d'arrêter de défiler dans la rue tous les ans parce que ça fait tâche, j'en passe et des meilleures... (Aussi incroyable qu'il y paraisse on entend aussi les mêmes récriminations de la bouche d'homos).

Et tout aussi régulièrement, je rappelle que rien n'est jamais acquis, et que même dans les plus grandes démocraties, nous ne sommes jamais à l'abri d'un recul en matière de discrimination. La preuve par 8 en Californie.

Alors je vous offre cette traduction française de Straight to the Point (jeu de mots sur « droit au but », straight voulant également dire hétérosexuel en anglais) de Lance Arthur, qui inverse simplement les rôles :

Comment dire si vous êtes hétéro, et ce que vous pouvez faire pour le cacher aux autres.

Avec la décision récente de la Californie de priver les couples hétérosexuels de leur droit constitutionnel de se marier — une décision également partagée d'une manière ou d'une autre par 29 autres états, y compris l'approbation récente des électeurs de Georgie l'Arkansas (désolé, on s'y trompe facilement, mais puisqu'aucun de ces deux états n'autorise le mariage, quelle importance ?) d'interdire aux hétéros d'adopter des enfants — je pense qu'il devient important d'aider ceux d'entre vous qui se battent avec leur choix de vie, et de vous aider à rentrer dans le rang de ceux d'entre nous qui sont normaux.

Je sais que vous pouvez vous sentir déprimés en ce moment, mais sachez que tous les homos ne pensent pas que vous êtes totalement malades, dépravés, anormaux et indignes d'amour. Après tout, le mariage est presque la même chose qu'une union civile, à part quelques détails concernant vos proches etc., mais puisque que vous restez rarement avec vos partenaires plus de quelques années et insistez tellement pour baiser à droite et à gauche, cela a-t-il une importance ? Et ce ne fut en aucune façon un référendum pour légitimer un préjudice ou une discrimination par une tentative de placer ces définitions dans la constitution de l'état. Ne ne vous haïssons point.

Nous pensons juste que vous ne méritez pas les mêmes droits que nous. Franchement, comment pouvez-vous le disputer alors que vous trompez votre moitié et portez ces vêtements bizarres ?

1. Essayez de ne pas vous comporter comme un hétéro.
Dans notre société nous pouvons tolérer beaucoup de choses. La tolérance est notre but. Nous pouvons vous tolérer. Mais le fait que vous insistiez continuellement sur quelques droits spéciaux et paradiez dans ces vêtements et avec cette gestuelle comme vous faites tout le temps — franchement, c'est dégoûtant. Arrêtez ça. La question est de rentrer dans le moule. Soyez comme nous, et l'on vous tolérera plus aisément.

2. Admettez que votre choix de vie est contre-nature.
L'idée qu'être hétéro est autre chose qu'un choix personnel est ridicule. La plupart d'entre nous ne peuvent même pas l'imaginer. Le désir d'être avec quelqu'un de l'autre sexe n'a rigoureusement aucun sens. Que pouvez-vous donc avoir en commun ? Vos tentatives de convaincre le reste d'entre nous qu'il est un tant soit peu « naturel » (et utiliser le fait que quelques animaux aiment à s'accoupler avec le sexe opposé prouve juste que vous êtes des animaux vous-mêmes) ne sont que de simples plaisanteries. Nous savons pourquoi vous prétendez être hétéros — vous voulez baiser avec tout le monde ! Vous ne pouvez pas vous contrôler ! Non, mon ami hétéro, ce que vous faites est mal. Ce n'est pas ce que Dieu a voulu. Pourquoi croyez-vous qu'on appelle ça « le sexe opposé » ? Allo ?

3. Votre propre comportement est la cause de vos problèmes.
Je sais que vous voulez nous reprocher de vous rabaisser, mais c'est votre façon de vous comporter en hétéro et de nous le jeter à la figure qui cause la plupart de vos problèmes, sinon tous. Vous tenir la main en public. Vous embrasser au cinéma alors que je suis obligé d'être assis juste à côté de vous. Exhiber vos désirs anormaux dans des films pornographiques montrant des hommes et des femmes tentant de baiser les uns avec les autres. C'est immoral et dégoûtant. Le fait que 50% des premiers mariages hétéros, 67% des seconds et 74% des troisièmes finissent par un divorce est une preuve suffisante que vous ne méritez pas le droit au mariage. Vous n'y croyez pas vous-mêmes !

4. Comportez-vous en gay.
Franchement, nous serions heureux de tolérer votre place dans la société si vous pouviez mettre en veilleuse la routine hétérote que vous persistez à feindre. Toutes ces métaphores sportives que personne ne trouve drôles. Ces fringues qui pendouillent. Ces coupes de cheveux ! Que cherchez-vous à prouver de toute façon, que vous êtes différents ? Nous savons que vous êtes différents ! C'est tout le problème ! Cessez d'agir si hétérosexuellement en permanence, soyez plus gay ! Allez au théâtre. Lisez un putain de livre. Achetez plus de chaussures. Vous croyez vraiment qu'on ne s'est pas rendus compte que vous portiez les mêmes chaussures qu'hier ? Réfléchissez bon sang !

5. Affrontez la vérité.
Voici la vraie vérité que vous refusez d'accepter. Vous pouvez vous marier avec qui vous voulez, à condition que ce ne soit pas quelqu'un du sexe opposé ! Quel est le problème ? Vous ne faites que feindre la chose hétérote de tout façon. Ou vous êtes malade de la tête et vous croyez être hétéro. Ou vous avez été violé par un parent dans votre enfance et maintenant vous haïssez votre père donc vous voulez être avec une femme à l'encontre de l'ordre naturel. Si vous êtes un homme et voulez être avec une femme, demandez-vous pourquoi vous voulez être avec quelqu'un qui ne partage aucun de vos attributs sexuels. Que peuvent-elles bien savoir d'un pénis ? Comment pourront-elles un jour vous faire du bien ? Ne voyez-vous pas à quel point ceci n'a aucun sens ?

J'espère avoir réussi à vous fournir quelques bonnes règles, terre-à-terre, et que j'ai réussi à frapper vos esprits après le triomphant — heu, décevant devrais-je plutôt dire — échec de vos semblables concitoyens californiens de bouleverser l'ordre naturel des choses et de vous traiter avec égalité, ou quelque soit la façon dont vous exprimez l'idée qu'un couple hétéro pourrait avoir les mêmes droits qu'un couple homo.

Je ne peux pas honnêtement dire « je sais ce que vous ressentez » parce que je suis gay et donc normal. Et j'aimerais pouvoir dire « laissez tomber », ou « qu'espériez-vous donc ? ». Les hétéros sont bizarres, vous voulez toutes sortes de droits spéciaux et de traitement de faveur. A la prochaine lubie vous voudrez qu'on enseigne à l'école qu'être hétéro est aussi naturel qu'être gay.

C'est cela, oui. Comme si ça risquait d'arriver un jour.

8 commentaires

Ok pour la Straightpride, mais quand vous saurez vous habiller décemment... Merde Prada et Gucci c'est pas fait pour les chiens... ;-))

Je suis globalement d'accord avec votre propos, la lutte pour la compréhension mutuelle est de longue haleine et je vous souhaite bonne chance.

Une petite précision au sujet des référendums sur le mariage gay aux États-Unis. Souvent ce n'est pas tant que les américains sont conservateurs mais plutôt que la religion a la-bas une place bien plus importante qu'ici et que le mariage (même civil) garde souvent une connotation religieuse. Après, le fait que la religion chrétienne ne conçoive pas le mariage gay, c'est une autre histoire...

Bon vent en tous cas

attends, Prada et Gucci, c'est pas ce qui se fait forcément de mieux, je proteste monsieur ! Et on peut s'habiller décemment sans devoir vendre un rein :-p On s'écarte du sujet, non ?

Entendu hier, quand je me dépatouillais avec ma jambe en rade dans la ue "Heureusement qu'en plus, tu n'es pas gay"...

Pour les vêtements, je devrais me "convertir" sans doute. J'ai un goût déplorable...

@ Bobby : "Après, le fait que la religion chrétienne ne conçoive pas le mariage gay, c'est une autre histoire..."
Le problème avec les églises, quelles qu'elles soient, car sur ce plan elles se valent toutes et il n'y en pas une pour racheter l'autre qu'elles se réclament de la croix, du croissant, de l'étoile ou que sais-je encore, c'est qu'elles ne conçoivent pas l'homosexualité tout court. Ce n'est tout simplement pas un mode de vie acceptable. Partant de ce principe, la non-acceptation du mariage entre personnes de même sexe coule de source, et malheureusement n'est pas une autre histoire. Ce n'est qu'un des nombreux effets pervers du formatage social par la pression des religieux de tout poil.

J'ai jamais compris pourquoi les gay voulaient se marier à la mairie, ou mieux pire, comme des chretiens carrement à l'eglise, dans une société majoritairement de culture judeo chretienne.
J'ai toujours trouvé ça tres con de vouloir changer une regle de société qui ne leur convenaient pas.
Et qui, si elle changeait deviendrait en plus un non sens pour le mariage "traditionnel"
Je prefere, puis de toute façon, il n'y a pas de vrai choix, changer de société.
Le reste, Pacs et tout..c'est de la masturbation jurisprudentielle.
Alors oui, du coups, ces manifestations sont ridicules à mes yeux du point de vue politique.
Ce qui m'est valable c'est que les gens ont besoin de voir pour comprendre.
Un enfant blanc qui n'a jamais vu un noir peut poser des question idiotes, il n'est pas raciste pour autant, il est juste ignorant.

Je trouve ça egoiste et irrespectueux de vouloir changer ces régles au mepris de ceux qui les appliquaient.
Maintenant que l'institution du mariage ne veux presque plus rien dire, au lieu de la revaloriser, on enterre les mariés.

Rvb, les couples gays veulent tout simplement avoir les mêmes droits que n'importe quels autres couples et de choisir eux-mêmes s'ils veulent ou non exercer ce droit. Ce qui est irrespectueux c'est de leur dire que leur sexualité ne les y autorise pas ; la revalorisation du mariage (revalorisation dont je n'ai personnellement rien à taper mais bon) que tu sembles appeler de tes vœux gagnerait à se fonder sur ce qu'il est censé représenter : l'engagement de solidarité entre deux personnes qui s'aiment, la proclamation solennelle de cet engagement devant la société.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes