La crise enfin expliquée

Merci à Jean-Michel pour cette brillante explication de la crise. Maintenant je sais aussi pourquoi l'industrie du sexe ne fonctionne jamais mieux que pendant ces périodes-là (note à moi-même, c'est le moment pour une reconversion) :

Par les temps qui courent mieux vaut avoir les bourses en action que les actions en bourse.

J'en profite pour décerner la palme du client qui paye à l'heure à un grand quotidien national sis boulevard Haussmann à Paris (bonjour Gilles ;-). Comme quoi, la crise dans les médias, qui est pourtant bien plus ancienne que la crise financière, ne les empêche pas tous de fonctionner normalement avec leurs prestataires. Il faut dire qu'il était le seul nominé dans la catégorie. Je rappelle aux autres que mon banquier a de gros besoins, surtout qu'il est pris d'une frénésie de rachat de ses concurrents défaillants :p.

Un commentaire

On ouvre une boîte à Q ? J'ai sans doute quelques compétences mais crains d'être un peu trop vieux pour ça... Et puis sexe et industrie c'est décidément trop antinomique pour moi :)

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes