Ladurée n'est donc plus inspiré par le e-commerce ?

Ou, comme le dit Olivier, le macaron en ligne ne s'inscrit pas dans la durée...

Il y a pratiquement deux ans, Michel de Guilhermier lançait Inspirational Stores avec Ladurée, en écrivant « Je vais faire du macaron Ladurée le symbole de ma nouvelle vie ! »

Vous allez me dire que je suis long à la détente, mais alors qu'aujourd'hui je m'apprêtais à tester le concept macaron livré en gants blancs pour souhaiter la nouvelle année à une équipe chez un client à l'autre bout du monde parisien, voici que je tombe sur ça : « Notre Boutique en Ligne est fermée pour une durée indéterminée. » Et laduree-boutique.com redirige sur laduree.fr. Plus la moindre trace de Ladurée dans les marques partenaires d'Inspirational Stores. No luck either chez Michel, comme il dirait lui-même en franglais, où la marque n'apparaît même pas dans son nuage de tags.

Que s'est-il passé, Michel, vous avez divorcé ?

L'un des aspects de la transparence, plus ou moins voulue, d'internet, c'est qu'on peut y noter aussi ce genre d'événement. Ou le silence qui l'entoure, propice à conjectures...

En attendant, moi qui voulait faire un cadeau pour demain lundi, je manque d'inspiration maintenant !

P.S. Je viens de les appeler, je n'ai pas réussi à leur faire cracher le morceau sur la raison pour laquelle leur site de vente en ligne est fermé (sauf la date : depuis le 18 décembre), si ce n'est la suspicion qu'ils sont incapables de tenir la distance en période de fêtes (85 livraisons de cadeaux d'entreprises juste pour aujourd'hui !). Impossible d'avoir une livraison en moins de 48h alors que la promesse du site était bien plus alléchante que ça (dans la journée et autrement plus classe qu'un vulgaire coursier). Ladurée, victime de son succès ? Si c'est ça, tant mieux pour eux.

4 commentaires

Ah, Pierre Hermé continue lui, et en plus y'a même eu des coffrets pour Noël en vente exclusivement sur le site. C'est même meilleur que Ladurée :-)

Je viens de faire cette cruelle découverte. Ladurée n'est pas à la hauteur de son succès mondial. Exception culturelle française, encore une fois et pour les mauvaises raisons. Pourtant, s'ils se donnaient les moyens de leur ambition, sans nul doute créeraient-ils des emplois ! Et pas ces temps de crise...

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes