Moi 4.3

Les anniversaires ça devient compliqué avec le décalage horaire, mais techniquement on est encore le 29 mars à Paris et je n'ai plus l'âge mythique de 42 ans aujourd'hui (bouh).

Nous sommes bien rentrés samedi soir. Le vol est toujours aussi long (20h dans le sèche-cheveux, 26h d'aéroport à aéroport) mais Air France m'a offert un surclassement en classe jambon fumé, ce qui l'a rendu très nettement plus agréable qu'en classe cochon (merci au charmant québécois de l'enregistrement à CDG qui a glissé mon nom sur la liste d'attente).

J'avoue qu'à la fin de chacun de mes deux derniers voyages à Paris j'avais envie de rentrer à Nouméa (le contraire eut été gênant). Mes amis me manquent, pas la ville, et surtout pas cette morosité qui flottait déjà il y a un an et qu'on peut désormais couper au couteau en métropole. Ici, rien que de ne jamais entendre parler de l'omniprésident nous fait des vacances, et je pourrais presque vivre d'amour et d'eau fraîche(*) :D.

(*) Note à mes débiteurs, chers clients, ceci n'est pas une invitation à ne pas honorer mes factures. ;-)

5 commentaires

yiiiiiiiiiiiiiiiii mais t'as rien dit ! Zoyeux versaire, j'serais venue à Tontouta avec le gâteau ;-)

Merci :o)

(@Margou : j'aurais eu l'air fin à l'aérogare, tiens, puis j'aurais piqué du nez dedans sur la route :p. Merci encore d'avoir été là !)

Bon anniversaire :)

C'est marrant, j'ai eu la même impression en passant deux jours à Paris, avec l'envie très pressante de rentrer à Bruxelles et d'y rester.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes