Du buzz de France 24


Adopt this banner

Le 20 novembre dernier, j'ai été contacté par BuzzParadise pour une campagne de buzz autour du lancement de la nouvelle chaîne d'information continue France 24, qui sera lancée demain. J'ai accepté pour deux raisons : d'abord c'est, Arte mise à part, le seul type de programme qui me fasse encore allumer ma télé de temps en temps, ensuite parce que je voulais voir à quoi ressemble une campagne de buzz de ce genre.

Le lendemain, on m'a demandé de m'inscrire à une soirée le 2 décembre pour rencontrer "12 bloggers de renommée internationale". Le 23, j'ai reçu par courriel quelques vidéos, une de Stanislas Léridon (directeur internet & nouveaux médias de France 24), un clip de pub, quelques spots de la chaîne, et un "press kit". De tout ça j'ai retenu les promesses suivantes :
- internet est au cœur de la stratégie de France24
- la chaîne attache une grande importance aux "bloggers"
- on va vous révéler ce que les autres ne vous disent pas
- on va donner un regard français, dans quatre langues, sur le monde

Je remarque déjà (déformation professionnelle de mon passé à la « branding police » de Capgemini) qu'il y a un joyeux mélange de France24 et de France 24 un peu partout dans les documents, et sur internet il va leur falloir surveiller les deux graphies sur les moteurs. Je remarque aussi que le kit de presse n'est pas un matériel adapté pour le blogueur que je suis, qui ne saisit pas le jargon utilisé (« images des EVN, échanges d'actualités de l'UER »). J'y relève aussi quelques incohérences entre documents, on parle dans l'un de 170 journalistes, dans un autre de 340 personnes dont 170 journalistes, ici de quatre langues, puis d'un lancement en trois langues, mais ailleurs on précise que l'arabe ne se fera que sur le web au début. Pour avoir déjà donné de l'autre côté, on sent le bouclage de l'opération à l'arrache par bouts, avec de l'information dispersé à droite à gauche au fur et à mesure des validations, classique. Je remarque enfin, au détour d'une petite phrase aguicheuse qui dit que « même la presse ne l’a pas encore vu ! », l'affiche de promotion suivante :

visuels%20France24-1.jpg

Ma réaction a été :
- elle est belle
- la promesse est forte, ils ont intérêt à la tenir !
- même si la presse l'avait vue, ils ne l'auraient pas diffusée gratuitement, on compte donc sur les gentils blogueurs pour le faire en leur faisant croire à une pseudo exclusivité (je le fais parce que je la trouve belle, mais le coup du « la presse ne l'a pas vue » on ne me la fait pas, et le visuel doit depuis longtemps être dans les tuyaux d'achats d'espaces :p).

Parallèlement, j'ai reçu un colis via FedEx contenant une bouteille de champagne et une brochure de présentation de la chaîne (c'est dans le croisement de cette brochure et des documents par courriels que j'ai relevé les différences ci-dessus). Lorsque je regarde d'où est parti le colis, je me dis qu'en ces temps de conservation des ressources et de préservation de l'environnement, les agences de RP feraient bien de réfléchir à des cadeaux un peu plus écolos qu'expédier du champagne de Reims à Paris en passant par le Luxembourg, le tout enrobé de polystyrène. (Mais merci quand même pour la bouteille, je ne promets pas de la déboucher demain ;-) .)

Quatre jours avant le fameux RV, je reçois un courriel précisant l'adresse et l'heure : le Sherwood rue Daunou, à partir de 22h30 (mais bar privatisé à 23h30 seulement, connaissant les prix prohibitifs de l'endroit je décide d'attendre jusque là). On me dit que j'y rencontrerai "les bloggers les plus influents du monde", des journalistes de France 24 ainsi que des dirigeants de la chaîne. A vrai dire, j'ai surtout vu des têtes connues du microcosme parisien et, à part un allemand qui n'a pas pipé mot, je n'ai pas eu la chance de voir ces fameux A-"bloggers", ni personne de France 24. On m'a glissé à l'oreille qu'en fait toutes les interviews et les discussions avaient déjà eues lieu dans la journée et que tout ce petit monde était parti se coucher vu l'heure tardive. Ceci dit, il y en avait peut-être, mais l'ambiance était simplement à la détente. J'ai juste été un peu déçu de ne pas pouvoir poser la seule question que j'avais concernant France 24 : pourquoi avoir constitué trois rédactions séparées (une par langue, chacune avec son plateau et trois conventions collectives différentes) plutôt qu'une rédaction unique avec traducteurs ? Pour le béotien que je suis, ça me paraît être une machine très lourde (je prends le pari qu'à la première crise financière, ça va laisser de la marge à une sérieuse "optimisation"). Bon, puisqu'on m'écrit « Vous êtes notre partenaire, rappelez-vous que nous restons disponibles et prêt à partager des informations avec vous… », j'ai posé la question par courriel, je verrais bien si j'ai une réponse.

En résumé, pour les trois protagonistes de ce buzz :

Pour France 24 :
- je suis effectivement dans la cible, mais pas parce que je suis blogueur, j'étais déjà accroc à LCI avant d'être forcé de me rabattre sur cette blague qu'est Euronews (j'ai jeté Noos pour Free, or le groupe Bouygues est absent du réseau Free)
- j'attends la réponse à ma question sur les rédactions séparées vs une rédaction intégré
- vous avez placé la barre très haut, notamment avec le message "Darfur, beyond the news", sur la profondeur du traitement de l'information. Or, en Chiraquie, on a pu observer que tant qu'il s'agit de parler de l'étranger ça va à peu près, mais le traitement des affaires de la France est singulièrement peu profond
- je n'ai pas vu le moindre site web en avant-première, ça m'aurait beaucoup plus intéressé que des documents faits pour des journalistes

Pour l'agence BuzzParadise :
- on écrit blogueur en français ;-)
- je conçois qu'après une journée d'interviews tout le monde soit crevé à 23h30, mais vous aviez promis plus qu'une simple soirée open bar
- voir ma remarque ci-dessus sur l'opportunité d'être un peu plus écolos dans vos opérations, je suis sûr que vous trouverez en plus comment buzzer là-dessus (ne m'oubliez pas ;-)
- Apparemment les organisateurs de soirées buzz ne tournent que sur deux lieux : le Sherwood et le Cab. Le Sherwood c'est cher, c'est petit, les patrons sont limite désagréables. Le Cab c'est plus central et plus grand mais très cher aussi, les DJ sont sourds et tentent de rendre la clientèle sourde également. On manque tant que ça de lieux sympas dans cette ville ?

Pour moi :
- qu'est ce que je fous là ?

Ils en parlent également, et très différemment :
- Pointblog, France 24 : la nouvelle chaine d'information internationale (avec quelques commentaires croustillants)
- Yannick Lejeune y a passé sa meilleure soirée blog en 2006 (faut venir à Paris Carnet, Yannick !) - dire qu'il a une vision du Sherwood aux antipodes de la mienne est un euphémisme ;-)
- Versac, qui ne cite pas nommément les protagonistes mais c'est tellement gros que tout le monde aura compris, écrit un billet juste pour confirmer. Apparemment, il n'a pas eu le même traitement que les autres. Il précise lui-même qu'il est partiellement concurrent de BuzzParadise. Un billet long au vitriol dans le style décapant de l'auteur, tout ça pour faire un Buzz pour "le clos des gourmets" comme dit si bien un commentateur chez lui ;-).

Dans un autre registre mais c'est lié, je rejoins assez Fred Cavazza quand il dit arretez de prendre les bloggeurs pour des journalistes !

Mise à jour du 5/12 : j'ai reçu deux courriels de BuzzParadise en réponse à ce billet et à ma question. Précisions importantes :
- J'avais bien compris que beaucoup des invités de marque étaient fatigués après une journée complète, aucun soucis. Guillaume Desnoes, responsable de la communication chez France 24 était bien là, ainsi que des journalistes et des animateurs de la chaîne. J'aurais donc pu leur poser ma question directement. Je me suis coulé dans l'ambiance détente et je n'étais pas dans le mode approche directe à l'aveugle. En fait, à cause de l'accroche de l'invitation, je m'attendais à quelque chose de plus formel au début, au moins une introduction ou une présentation par les organisateurs pour qu'on puisse identifier qui étaient les fameux blogueurs et les gens de France 24. Le choix de BuzzParadise a été au contraire de favoriser les échanges par une ambiance très informelle, et c'est un choix tout à fait respectable (je précise que les équipes étaient là et disponibles). Il y a des jours comme ça où je ne suis pas le meilleur networker qui soit, je n'ai à m'en prendre qu'à moi-même !
- Le champagne était un cadeau symbolique pour le lancement, ce qui dans ma culture française colle très bien :-). Il ne faut pas prendre ce que j'ai écris là-dessus comme un reproche, mais comme la retranscription de ce que j'ai pensé sur l'instant et une idée à creuser pour le futur (je fais confiance au buzzers pour cogiter).
- C'est difficile d'organiser des soirées comme ça un samedi soir à Paris, pour une première c'était très bien.
- Concernant ma question, voici la réponse de France 24 :

Il n’y a qu’une seule rédaction trilingue, travaillant dans la même newsroom, dans les mêmes conditions.

Première chaîne diffusée en deux langues dès son démarrage (français et anglais) puis en trois en 2007 avec le canal arabe, l’espagnol étant programmé dans les trois ans à venir.

FRANCE 24 présente la particularité d’avoir deux langues de diffusion et de travail mais un seul langage qui ne change pas en fonction des cibles géographiques couvertes ou visées : le contenu des journaux est le même, les images identiques, les sujets et les reportages créés à part égale en anglais et en français.

FRANCE 24 n’est pas une chaîne française traduite en anglais ou en arabe.

Voici aussi des informations sur l’effectif de France 24 :

- 380 collaborateurs d’horizons différents, dont les plus grandes chaînes d’information internationales (CNN, BBC World, ABC,
CBS, Al Jazeera…) et les formations initiales les plus prestigieuses (CFJ, ESJ Lille, Sciences Po, Columbia, London University,
Polytechnique, Harvard, HEC…)
- 170 journalistes formés aux supports de communication informatique (gestion des dépêches, vidéos et montage)
- 160 techniciens travaillant sur des supports exclusivement informatiques
- 40 personnes dédiées à la distribution et aux directions fonctionnelles
- 3 langues de travail (français, anglais, arabe)
- 28 nationalités représentées
- Une moyenne d’âge de 33 ans

1 Trackback

France 24 est la nouvelle cha絜e fran軋ise d'information internationale qui devait d饕uter la diffusion de ses programmes hier soir sur son site internet (qui se voudra "participatif", on aurait pu s'en douter) avant sa diffusion sur le c稈le et le... Lire la suite

25 commentaires

F24, c'est bien la CNN-FR voulue par Chirac, avec un budget de plusieurs millions depuis des années, avant son lancement, et dont le succès est incertain ?

Eh bien j'ai bien fait de ne pas m'y rendre (de toute façon, je n'avais pas l'adresse). J'admire le fait que tu leur consacres quand même un long article.

Mais la chaine ? Tu n'en parles pas ? Les émissions, les contenus, la stratégie, etc... Pour le coup, c'eût été pas mal de prendre un tout petit peu les blogueurs pour des journalistes, ou en tout cas pour des personnes capables de penser, et pas juste des transmetteurs de bruit (oups, de buzz, c'est plus chic).

Dis, sur freeboxtv, il y a quand même i-télévision qui est quand même mieux que LCI et euronews réunis, non ? (je n'ai d'ailleurs toujours pas compris pourquoi france 24 alors qu'il existe déjà au moins quatre chaînes d'info françaises...)

@Gilles : ça y ressemble.

@versac : comment pourrais-je parler de la chaîne ? Je n'en ai rien vu, à part du matériel promotionnel. J'attends de voir sur pièces pour juger.

@Droop : il va falloir que je regarde i-télé alors, merci. Sinon France 24 se positionne comme une chaîne internationale multilingues (alors que LCI et TV5, pour ne citer qu'elles, ne diffusent qu'en français).

Réjouissante plantade !
Quand on prend les gens pour des cons, le mieux qui puisse arriver, c'est ça : qu'ils se vautrent.
Comme tout le monde le remarque, ils ont tout prévu, sauf de parler de contenu (à part le promesse de l'affiche). Pauvres darfouriens, s'ils savaient qu'on vend une chaîne de télé sur leur dos…
Et comme tu le dis, ils ont prévu de baratiner sur le mode "les blogs c'est vachement important pour nous", autrement dit : "on est 2.0 à donf, on aimerait bien avoir du buzz à l'œil", mais ils n'ont pas de site web montrable. Remarquable !

@Pierre : ils avaient peut-être quelque chose à montrer, je dis simplement que je n'en ai rien vu. C'est sûr que j'aurais mille fois préféré avoir un accès complet à tout le dispositif web plutôt qu'un dossier de presse ! Là je rejoins bien Fred Cavazza, ça ne sert à rien de traiter les blogueurs comme des journalistes.

Quant à la chaîne, on va peut-être attendre qu'ils émettent pour voir comment ils se débrouillent avant de décréter un plantage, non ?

Ce n'était pas une critique à ton égard, mais bien à l'égard du dispositif de lancement "auprès de la blogosphère".

Rien sur le fond (toujours pas vu de bilet), juste du carnet mondain avec le nom france24 dedans et du bruit sur la stratégie de buzz.

C'est pathétique : quand on lance une bagnole et qu'on invite les journalistes, c'est pour avoir des articles sur la bagnole, pas sur le coktail de lancement...

J'ai bu un pot avec Andrew de RocketBoom.com dimanche, et il revenait de l'annonce France24. Il m'a glissé une petite phrase avant qu'on passe aux choses sérieuses (dans quel bar va-t-on ?) : "They're going to have a few uphill battles". Je comprends mieux son propos :-)

"Quant à la chaîne, on va peut-être attendre qu'ils émettent pour voir comment ils se débrouillent avant de décréter un plantage, non ?"

Bien sûr, François. Je parlais de plantage de l'opération de RP auprès des blogueurs. Résultat : plusieurs blogueurs furibards, bravo !

Je crains qu'il y ait plusieurs manières d'interpréter tout cela. La plus mauvaise version serait qu'un certain milieu RP considère que c'est comme ça qu'il faut traiter les blogueurs : surtout on ne parle pas de choses compliquées, on offre le coup à boire, parfois un p'tit cadeau pour entretenir l'amitié, et hop, on obtient un p'tit post sympa.

Bien sûr, toute généralisation est fâcheuse en ce domaine, mais quand on voit certaines pratiques de certains blogueurs, j'insiste sur le "certains", il n'est pas si étonnant que… certains RP se fassent des idées. J'en vois quelques-uns qui affichent clairement : payez (en nature le cas échéant) et vous aurez du buzz.

Là où ça se gâte, c'est qu'il y a aussi des blogueurs propres sur eux. Comme il reste encore des journalistes qui se souviennent du mot "déontologie".

Mais dans l'ensemble, je crains qu'en élargissant leur tir de la presse aux blogs, bien des RP cherchent à trouver des porte-voix plus… prévisibles.

Et si on créait une assoce pour un blogage qui ne fait pas le trottoir ? Avec une charte, un label, que sais-je, je suis pas fortiche là-dedans ?

@Pierre Vandeginste : j'ai amendé mon billet avec les explications reçues aujourd'hui de BuzzParadise. J'ai fait avec ce billet un "brain dump" brut de fonderie, il contient donc une très grande part, subjective, de ressenti, pas une description objective de la réalité. C'est pour ça aussi que j'ai lié vers les autres compte-rendus qui sont très différents du mien. (Ils sont peu nombreux finalement, il faudrait explorer un peu plus pour juger du succès ou non de cette opération chez les blogueurs).

Blogueur furibard : versac, ça fait pas beaucoup ;-). Moi, rétrospectivement, j'aurais absolument adoré avoir une présentation des outils numériques, web et informatiques de la chaîne. C'aurait été parfaitement adapté au blogueur et au professionnel que je suis, infiniment plus qu'un dossier de presse standard. Mais je ne suis pas encore un blogueur de renommée internationale :p.

Sur l'aspect buzz via les blogueurs, je continue à me poser beaucoup de questions. Pour le moment je n'ai pas eu à me poser de cas de conscience, si les pratiques ne correspondent pas à ma façon de fonctionner, je passe. Dans ce que tu dénonces, de mon point de vue, les blogueurs qui se prêtent (volontairement ou non) à des pratiques de RP de bas étage me gênent plus que le fait que des pros des RP les sollicitent avec des méthodes vieilles comme le monde. Mais avoue qu'on les reconnaît assez facilement, quand le contenu de leurs billets sent le marketing de bas étage à plein nez. Non ?

Et donc, pour répondre à la question sur un label, une assoce, etc. je n'y suis pas favorable parce que ça va à l'encontre d'une des valeurs fondamentales (pour moi) des blogs : la spontanéité.

J'ai l'impression que mon premier commentaire est pas passé.

Je disais juste que pour ce qui est de la présence sur le Web, c'est très mal parti. Le site Web totalement en flash, c'est un repoussoir. En terms d'archives d'informations en ligne je trouve que la BBC et le Devoir font les choses très très bien.

Ils devraient s'en inspirer.

Salut,

Beaucoup de bonnes choses dans cette note que tu m'avais annoncée assez critique ! J'ai précisé dans ma note que je ne faisais pas un décryptage "pro" par manque d'envie, si je l'avais fait on y aurait probablement trouvé beaucoup de tes remarques sur le branding et le jargon.

A vrai dire, je maintiens que j'ai passé une très bonne soirée et notamment en rencontrant quelques personnes, dont toi, que je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir dans le "vrai monde".

Evidemment comme tous, je suis frustré de ne pas en avoir appris plus sur france24 de manière officielle, c'est pour ça que j'ai abordé Guillaume Desnoes. J'aurais également voulu repartir avec le numéro de Joanne Colan ou recroiser mon papy high-tech préféré l'excellent JM Billaut mais quitte à s'être déplacé autant en profiter pour faire des rencontres qui finalement ont été assez nombreuses.

Ensuite, je pensais que Buzz Paradise c'était uniquement de l'opt-in et qu'on ne recevait les communiqués que si on les avait demandés, du coup j'ai un peu du mal à percevoir la légitimité de la remarque de Fred. Honnêtement, je suis moins gêné par les nombreuses sollicitations des agences que par le spam. A partir du moment où on sait garder un peu d'intégrité et faire une sélection, ça ne me parait pas d'une grande pression au quotidien. Tout ceci est un jeu dont on connait tous la regle et au final c'est un peu dérisoire...

C'est bien beau de parler du darfour... Au lancement d'Aljeezirah English, ils ont tenu une semaine complète de directs avec 4 équipes différentes au Darfour. Face à ça, France 24, ça tiendra un peu du cache misère point de vue moyens, et j'ai du mal à croire qu'ils auront la même indépendance politique quepar exemple BBC World.
Pourquoi ENCORE une chaîne internationale de plus alors qu'il y a TV5Monde et Euronews ? et que ces chaînes ne sont pas forcément disponibles sur les réseaux câblés des pays ciblés ?

De la musique, proprement inquiétante, au logo que j'ai prématurément tapé ( http://dascritch.net/blog.php/2006/06/01/441-exclu-le-logo-de-la-chaine-d-info-francaise-internationale ) jusqu'aux chinois qui les ont doublés ( http://dascritch.net/blog.php/2006/09/07/518-j-ai-enfin-vu-la-chaine-d-information-internationale-francophone
) j'ai sincèrement du mal à croire à l'intéret de cette chaîne. Jer prévois un joli flop à l'international.

D'accord avec karl. Leur site web tout en flash est repoussant. Exactement ce qu'il ne faut pas faire. Surtout sur un site d'info. Encore une de ces web-agency de mes deux qui font du web comme ils faisaient de la réclame au siècle passé, j'imagine. La logique du "plein la vue".
Merde, on n'est pas obligé de partager toutes les idées de Jakob Nielsen (http://useit.com), mais ça doit faire 10 ans qu'il explique des trucs comme ça.

Plein la vue, plein la vue... t'es gentil, même pour du flash... Allze je préfère penser que ce n'est pas le site définitif...

La crise de rire, France24 diffusée sur le monde arabe via Astra 19°, qui sont les boufons qui dirigent l'audiovisuel français ???
Le monde arabe est branché sur trois satellite, arabsat, Nilesat, et le principal, celui capter par le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Mauritanie, la Lybie, l'Egypte, Hotbird 13° Est, n'est même pas couvert, quand à AB3 ??
Pour revenir d'Algérie, je peux vous qu'ils n'ont pas oubliés le coup tordu de la coupe du monde...à quelques jours, voir quelques heures de celle-ci, et bé, un petit politicar a décidé de fermer ab3, et tps de changer son cryptage..et qui avait les droits sur le maghreb ??? l'Emir qui possède ART. Quel magouille ???
L'Algérie a proposée 10 millions €, et bien non, il en voulait + 100 !!! abérant !
Pour ce faire aimer, et donner l'exemple, la France doit s'intéresser au peuple d'en face, et au dirigeant d'une autre manière.
Bon, je me suis égaré et j'ai dévérsé un peu de ce que j'avais dans mon coeur..
a+

"FRANCE 24" quel joli nom!!!!

Pourquoi ne pas l'avoir appelée "Great Britain 24" puisque la langue de base, lorsqu'on démarre sur le net est l'anglais!

Honte à vous messieurs les donneurs de leçons.

Apparemment CNN ne fonctionne pas, au démarrage, en français.

Je la visionne actuellement via internet. Malgré mon haut débit la qualité vidéo est médiocre

Je préfère regarder BFMTV ou ITV via la TNT. L'image est nette et l'information n'a rien à envier à une chaine obsolète dès le début.

Salut Padawan

Je reviens sur le tard, on s'est vu a la soirée, outre la cuite au gin, c'est vrai que c'etait sympa mais les barons étaient plutot sous la couette ce soir la

Sympathique de presenter la chaine comme ca, je m'attendais cependant a un peu plus de contenu et non un networking intra blogging

Bref, pour rebondir sur la diffusion satellitaire, le joujou de Chirac c'est un peu plante, effectivement

au plaisir

Et bien voila, j'ai utilisé le site aujourd'hui.

Coté Usability:
* Pages trop lourdes, beaucoup trop lourdes et pourtant j'ai une excellente connexion.
* Sans Javascript le site ne fonctionne pas du tout et sans alternatives.
* Il n'y a pas de liens thématiques par pays.
* Intolérable: Le reportage principal (son) démarre tout seul sans qu'on lui demande. Et pire, redémarre à chaque fois que l'on revient sur la page.
* La maquette graphique est pas trop mal mais un peu confuse. Il est difficile de s'orienter.
* Il y a des liens pêtés dans la version anglaise.


Côté geek:
Le code a un doctype strict. Cool! Oui mais pas trop. Le site est complètement invalide.

Le serveur est configuré comme une daube du côté HTTP, aucune information de cache. C'est à dire que l'on télécharge de nouveau tous les scripts, images et feuilles de style à chaque visionnage. Ceci explique peut-être la lenteur.

Le code source est impressionnant, très impressionant, le nombre de scripts et liens CSS avant d'arriver au contenu. Je me demande avec quoi cela a été crée.


Comment se fait il que fin 2006 on puisse sortir un site avec un potentiel à fort traffic aussi mal fait et ne respectant pas les normes. Ca c'est une question qui me trouble.

Pourtant, il n'y a rien d'exceptionnel dans l'interface. Si j'avais le temps je pourrais refaire le gabarit d'une page. Je suis à peu près sur que l'on ferait une économie de 50% de bande passante. Et ça aussi c'est intéressant autant pour l'utilisateur (plus rapide) que pour la société France24 (économie de coût de bande passante.)

A quand une chaine en Basque, Breton, Alsacien, Picard, Corse, etc.. ? Non ! les modialistes préfèrent, en arabe et en anglais, pour bien nous mondialiser et habituer nos cerveaux vidés, à l'entrée du maghrèbe en Europe. Moi, je suis antimondialiste : http://www.antimondial.com
En plus les anti-Europe des Nations osent appeler leur journal de désinformation,"France 24". C'est plutôt 24 heures de Propagande anti-nations. Le fait que ce soit traduit en Arabe, est une preuve de plus que l'Europe est en phase d'islamisation.

La belle campagne de pub autour de F24 ne saurait cacher ses carences et/ou son faible intéret. La France a manqué encore une occasion de parler d'Europe. :(

Et un coup de gueule!
http://www.puisney.eu/france-24-ou-ue-25

Le site est effectivement très peu impressionnant, peu clair, lourd. Sentiment de confusion, de manque d'attention aux détails (un exemple parmi d'autres: les alignements/marges entre les 4 cases de bas de page et les deux colonnes supérieures de la zone principale), certaines zones sont illisibles sur mon navigateur (dépêches), ce qui est un comble vu la simplicité de la mise en page de cette partie.

Cerise sur le gateau: l'icône RSS qui renvoie à une page spécifique listant tous les flux RSS, mais où on ne voit que des boutons pour ajouter à des aggrégateurs en ligne (Y!/Google/Netvibes), sans un lien vers le RSS brut. Duh ?

Confondre un journaliste avec un blogueur ? Ben, non, d'ailleurs les attachés de presse l'ont bien compris, un blogueur est bien moins cher à acheter qu'un journaliste. Un open-bar, une bouteille, voire une carte postale d'Issy-les-Moulineaux sous la neige doivent faire l'affaire.

Le corollaire négatif c'est malheureusement que le blogueur est aussi capable de ne pas faire un copier-coller du dossier de presse...

Recevez mes salutations les plus cordiales.
Je reçois France 24 en arabe et anglais sur le satellite Arabsat en Mauritanie (Kaédi)mais je voudrais changer les deux langues au profit du français.
Veuillez me donner une aide pratique qui satisfasse ma requète .
Merci d'avance!

Recevez mes salutations les plus cordiales.
Je reçois France 24 en arabe et anglais sur le satellite Arabsat en Mauritanie (Kaédi)mais je voudrais changer les deux langues au profit du français.
Veuillez me donner une aide pratique qui satisfasse ma requête .
Merci d'avance!

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes