iPhone contre iPhone

Les blogs d'entreprises sont peut-être en passe de populariser une nouvelle tendance de la communication institutionnelle : le lavage de linge sale en public. La dernière histoire en date est le directeur juridique de Cisco, qui dénonce le détournement de la marque iPhone de Cisco par Apple.

En mettant de côté, pour l'instant, les mérites d'une telle action, la tactique de communication choisie par Cisco peut s'avérer être un bon choix, tant elle est aux antipodes des habitudes d'Apple et de Steve Jobs en particulier, dont la culture du secret et du contrôle absolu de la communication est bien connue. Il va être intéressant d'observer la suite, ne serait-ce qu'en matière de gestion de la communication institutionnelle. Mon seul pari pour le moment est qu'aucun dirigeant d'Apple ne répondra sur son propre blog ;-).

D'une certaine manière, cette histoire me rappelle les attaques de Jonathan Schwartz de Sun contre Hewlett Packard, comme celle-ci qui avait déclenché une réponse juridique par lettre de la part d'HP. A mon avis, Sun avait gagné la bataille et s'était permis de nouvelles piques (Roland Piquepaille s'est même demandé s'il ne s'agissait pas d'une nouvelle forme de guerre). En fait je ne sais pas s'il s'agit d'une nouvelle mode, mais il me semble que ces dirigeants sont en train de tester une nouvelle méthode.

En aparté, mon sentiment personnel est que ça ne va pas être du gâteau pour Cisco. Je ne suis pas juriste mais je flaire quelques cailloux dans leurs chaussures. Il n'est pas suffisant de déposer une marque pour la protéger, elle doit être exploitée commercialement dans les cinq ans et défendue activement contre sa dilution. Dans le premier cas, de ce que je lis chez Cisco, il semble que la marque n'ai pas été exploitée commercialement entre son acquisition en 2000 et 2006 (je ne sais pas si elle avait été exploitée commercialement par son précédent propriétaire avant 2000). Pour la seconde condition, le nom iPhone a été largement utilisé publiquement pour décrire le futur téléphone d'Apple, utilisation qui n'a à ma connaissance pas provoqué d'objection officielle de la part de Cisco, qui aura du mal à démontrer une défense active de sa marque contre sa dilution* au profit d'Apple dans l'esprit du public. Ajoutons à cela le domaine iphone.com enregistré en 1995 et détenu par la société The Internet Phone Company ainsi que iphone.org enregistré par Apple en 1999 et qui revoit depuis longtemps sur apple.com. Donc, au contraire de Cisco, il devrait être facile pour Apple de prouver la confusion de la marque en démontrant que cette dernière évoque communément le téléphone d'Apple dans l'esprit du public (là Cisco pourrait arguer du préjudice de cette confusion, Apple de sa dilution, etc. Un cas non évident, et j'attends avec impatience qu'un juriste spécialisé en propriété intellectuelle donne son interprétation). Sinon, sur le motif de l'action juridique, pour connaître un petit peu Cisco, société exclusivement piloté par objectifs de résultats financiers, ce n'est qu'une pure histoire d'argent.

(*) Cette obligation de la législation sur le droit des marques est fréquemment ignorée ou mal comprise des zélotes du libre, à chaque fois qu'une entreprise est forcée de prendre une telle mesure pour prouver qu'elle défend activement l'une de ses marques, à défaut de quoi elle pourrait la perdre plus tard devant un tribunal, l'inaction pouvant être considérée comme une faute.

5 commentaires

D'après ma propre conclusion Apple lui même aura du mal a démontrer qu'il sont dans leur droit vu que jusqu'à l'autre jour ils juraient sur tout les bouquins sacrés existants que jamais Apple ferait des téléphones et que toutes ces mentions a l'iPhone étaient de vilaines rumeurs colportées par ces méchants blogueurs (j'exagère un peu je sais), du coup Cisco n'avait pas vraiment de raison de proteger sa marque. Et oui, c'est que la passion du secret de monsieur Jobs a quelques inconvénients aussi.

@AKael : il est important pour Apple de démontrer qu'ils n'ont pas participé activement à la dilution de la marque de Cisco dans l'esprit du public, donc leur position publique est parfaitement logique.

@garfieldd : moi aussi mais il va falloir être patient, à mon humble avis, ce bijou de luxure n'arrivera en France que vers septembre 2007, voire plus tard.

Sachant qu'en plus Cisco n'a pas été franchement proactif une fois la marque acquise par rachat. Il y a un post d'Ed Burnette pas inintéressant sur le sujet: http://blogs.zdnet.com/Burnette/?p=236

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes