Frédéric Lefebvre et le web

On dit Frédéric Lefebvre présenti pour être le futur secrétaire d'état à l'économie numérique :

30 secondes pour nous prouver lui-même qu'il ne sera certainement pas nommé pour ses compétences en matière d'économie numérique, c'est édifiant. Si cette vidéo ne vous suffit pas, voici une retranscription d'une de ses récentes interventions devant l'Assemblée nationale :

« L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes ! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ? Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ? Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ? Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ? Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde. [...] La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid. »

(Et il paraît que c'est la Gauche qui a le monopole de la régulation pavlovienne, laissez-moi rire !)

Pour en savoir plus :

.

Et encore une preuve à charge qu'en matière de politique française le copinage passe toujours avant la compétence, il n'y a aucune rupture à attendre de notre nouveau président.

P.S. Au jeu des chaises musicales, c'est finalement Nathalie Kosciusko-Morizet qui l'emporte. Daniel Glazman rappelle qu'elle est aussi la soeur de son frère, Pierre Kosciusko-Morizet, co-fondateur de PriceMinister.com et donc que la collusion d'intérêts n'est pas loin. Jean-Michel Planche a aussi un avis intéressant sur cette nomination.

1 Trackback

Métastases depuis François Nonnenmacher (FR) sur 3 juillet 2009 22h48

15 commentaires

Avec fesse de bouc comme référence de réseau social, on est gâté...
Et une profondeur de réflexion qui tient dans un touit, sans doute...
Le meilleur est incontestablement :
“Ben, je sais pas ce que vous voulez me faire dire de particulier…”
Il a tout compris au Web 2.0 le garçon, tout...

En même temps j'aurai bien été à mal moi aussi de dire ce qu'est ce concept fumant de "web 2.0". Et quand on lui répond "les réseaux sociaux" comme définition, je ne suis pas sur que le journaliste paraisse forcément plus appréciable à mes yeux.

Maintenant bon, Frédéric a la maladie des politiques : avoir l'impression de toujours devoir "savoir et donner une solution", même quand ils ne savent pas ou qu'ils n'ont pas encore de solution finalisée.

Je partage l’avis d’Éric D. par rapport à la définition du journaliste, j’irais même jusqu’à dire que concrètement « Web 2 » ne veut pas dire grand chose :/ Personne ne s’entends sur la même définition de « Web 2 ».

Je trouve moi que la phrase 'Qu'est ce que le Web 2.0?' est une excellente question piège auquel Frédéric ne sait pas quoi répondre.

Je ne vois pas le problème avec le contenu de l'intervention à l'Assemblée nationale. C'est tout à fait ce qu'il faut pour faire « avaler » un dispositif à la populace. Inutile de s'embarrasser de vraisemblance : susciter l'inquiétude, rassurer par la loi et le tour est joué. Au besoin on changera le rédacteur de ses prêches. Frédéric Lefebvre est bien l'homme qu'il faut là où on veut le mettre. Il fera passer tout et n'importe quoi. C'est tout ce qu'on lui demande.

trop fort

je suis en ce moment en train de commencer ma rédaction de mon mémoire qui a pour sujet le Web 2.0, et je trouve que ce très cher monsieur représente bien ce que les gens connaissent du Web 2.0 encore aujourd'hui.

Vraiment pas un terme connu...alors que tout le monde l'utilise aujourd'hui

Pour s'oppposer sur Facebook à l'éventuelle nomination de F.Lefebvre au Secrétariat d'Etat à l'Economie Numérique, rejoignez ce groupe :
http://www.facebook.com/home.php?ref=logo#/group.php?gid=53886226756

Pour protéger la veuve naïve et l'orphelin innocent, pas loin de chez toi, un gouvernement travailliste a une solution en vue :
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/01/02/l-australie-s-apprete-a-filtrer-internet_1137146_651865.html

J'ai beau épuiser la catégorie geeks de ma blogroll, j'ai toujours pas trouvé de réaction à ce sujet.

ce qui me fait peur c'est que à cause de type comme lui internet va se retrouver cloisonner dans un système de règles, de surveillance qui va à terme éliminer toute forme de liberté que internet propose.

"La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent..."
Un argument habile mais faux !
Les mafias se développent la ou il y a trop de laissés pour compte et d'arbitraire et avec la complicité d'une administration corruptible.
Ce n'est pas l'absence de l'état qui fait les mafias c'est son pourrissement, son incapacité à protéger le faible contre le fort.
La mafia se développe la ou la démocratie est absente !
Le web n'est que la partie numérique de la barbarie mondialiste actuelle, celle des états justement, celle des multinationales, des marchands d'armes, des magouilleurs de la haute finance, celle des lobbys, des barbouzes et des terroristes...
Ce n'est pas en disant "fermez la porte ils sont dehors" qu'ils auront disparus une fois la porte fermée.

je vous conseille vivement de récupérer ses deux interventions face aux députés ce jour
15 février 2011

étant humoriste, je reste quoi d'ètre dépassé par un amateur éclairé.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes