Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît

Frédéric Lefebvre et le web, épisode 2.

Je pense que Frédéric Lefebvre devrait faire l'objet d'une étude clinique sur les effets d'internet sur la santé mentale. Et également l'objet d'une étude sociologique sur l'impact qu'aurait sur lui la suppression totale de son accès internet.

(Précédemment : Frédéric Lefebvre et le web, épisode 1.)

1 Trackback

Métastases depuis François Nonnenmacher (FR) sur 3 juillet 2009 22h48

Un commentaire

Voire même demander une commission parlementaire sur l'impact d'internet sur la santé mentale des députés.

Voire même demander un G20 sur la connerie politique.
Là, y'aurait du boulot

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes