Le Pacs étendu à la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna

L'Assemblée nationale a adopté jeudi 9 avril l'application du PaCS à la Nouvelle-Calédonie et dans les îles Wallis et Futuna (cherchez l'article 31 bis dans le projet de loi, c'est un amendement proposé par Gaël Yanno).

Pour la petite histoire, la Nouvelle-Calédonie doit ces dix ans de retard à la charité et à la tolérance toutes chrétiennes de Jean Lèques, alors président du gouvernement et qui, obnubilé par la morale quand il s'agit de celle des autres, y était farouchement hostile.

On notera également avec intérêt que malgré le revirement de la droite calédonienne depuis trois ou quatre ans et les promesses régulières d'adoption par les élus du Caillou, c'est l'Assemblée nationale qui a fini par étendre ce texte au Territoire.

1 Trackback

Plus c'est gros, mieux ça passe depuis François Nonnenmacher (FR) sur 4 mai 2009 16h55

En parlant de ciblage de communication de bourrins, je ne peux pas m'empêcher de vous montrer cette perle reçue ce matin dans la propagande électorale du RUMP (l'UMP des nouzautes, enfin des vouzautes parce que je n'ai pas le droit... Lire la suite

3 commentaires

NOUS VIVIONS A TAHITI POUVONS NOUS VENIR FAIRE UN PACS EN NOUVELLE CALEDONIE?
SI OUI QUELLES SONT LES DEMARCHES

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes