Voir rouge avec les papiers bleu d'Orange

Après avoir quitté France Telecom avec joie il y a deux ans, j'ai divorcé d'Orange juste avant de quitter la France en novembre dernier. Je flairais déjà, à l'époque, le divorce sanglant :

Juste pour vous donner une petite idée du foutage de gueule made in Orange et de l'opacité sciemment calculée de ce genre de grosse boite, j'ai tout de même appelé trois fois le service client pour demander la procédure exacte pour résilier pour cause de déménagement à l'étranger, et envoyé un email via le site web. On m'a dit trois fois (dont une par écrit) qu'on allait me recontacter pour me communiquer les éléments nécessaires. J'ai juste reçu une lettre me disant en substance que ma résiliation ne pouvait être prise en compte... par manque d'éléments ! Et bien évidemment, pas la moindre adresse postale pour répondre. Maintenant je me prépare au divorce sanglant, mais la prochaine lettre qui part c'est une notification d'interdiction de prélèvement à mon banquier.

Bien évidemment, Orange n'a jamais accusé réception de ma demande de résiliation, que j'ai envoyé en recommandé à la seule adresse que j'ai réussi à trouver sur le contrat, c'est à dire au siège social (je vous met au défi de trouver la moindre adresse postale sur leur site web, ou d'arriver à joindre le service résiliation par téléphone, moi j'ai abandonné après une dizaine de tentatives infructueuses). Flairant le piège, j'ai bien sûr pris soin de supprimer l'autorisation de prélèvement. Aujourd'hui, par le renvoi de courrier de Paris à Nouméa, j'ai reçu par courrier simple une jolie mise en demeure (sans frais et sans intérêts, ils sont gentils) sur papier bleu à entête d'un cabinet d'huissiers de justice œuvrant pour Orange (ils ont une adresse email chez orange-business.fr).

Si de bonnes âmes travaillant chez Orange ou ayant quelques connaissances juridiques en la matière peuvent m'aider à me dépêtrer de ces importuns qui nous font voir rouge, je leur en serai fort reconnaissant !

1 Trackback

Orange, sans comique depuis François Nonnenmacher (FR) sur 5 août 2009 12h28

7 commentaires

J'ai pas envie de défendre Orange, parce qu'ils m'ont causé aussi plein de soucis, mais sur la page Informations légales (http://www.orange.fr/Inc/infos_legales_vis.html), il y a bien une adresse postale pour le service client :

Service Client :

Internet Orange - service client
33734 Bordeaux Cedex 9

Mobile Orange Service Consommateurs
33732 Bordeaux, Cedex 9

Alors, j'ai gagné quoi ??? ;-)

Je confirme pour ce qui est de l'impossibilité de résilier chez Orange. Il y a trois ans, quelqu'un dans ma famille est mort, et bien impossible de résilier même avec un acte de décès, ils m'ont aussi envoyé les courriers d'huissier vu que le compte en banque avait été fermé...il avait fallu que je leur envoie une quasi-lettre d'insultes pour qu'ils cessent le harcèlement. je ne retournerais plus jamais chez cette boite de merde, qui institutionnalise l'arnaque de ses clients.

Bon, je me doute que chez SFR ça dit être sensiblement la même chose, je n'ai pas encore eu l'occasion d'essayer de résilier...

La loi Chatel couvre tout ça, rien que de la mentionner dans un courrier ça débloque la situation !! ;-)

J'ai eu d'autres aventures orange. C'était en décembre 2007 et je l'ai raconté là:
http://cultivetonjardin.eu.org/post/2008/01/15/Jacquou-le-Croquant-tas-bien-une-fourche-qui-traine-dans-un-coin

Ils m'ont harcelée pendant plus d'un an. Je suis pas sûre que ce soit fini, à la fin j'avais choisi d'ignorer leurs menaces. La dernière fois que j'ai eu de leurs nouvelles, c'était par une société de recouvrement qui prétendait passer l'affaire au tribunal.

Puis... silence.

Malheureusement, je crois que ce genre de mésaventures arrive avec pas mal de grosses boites. Perso, c'est Neuf qui m'a emm...ée plusieurs mois (années ?) alors que j'avais demandé la résiliation par lettre recommandée. Ca a duré, duré (société de recouvrement, huissiers...) jusqu'à ce que je me rappelle que le plus simple, dans ce genre de cas, c'est de s'adresser à la direction départementale de la concurrence et de la répression des fraudes ;-) Il a alors fallu seulement quelques jours pour que Neuf m'écrive que tout était OK. Maintenant, ça fait deux ans que j'attends qu'ils me retirent de l'annuaire où je n'ai jamais voulu qu'ils m'inscrivent mdr

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes