La plupart des SEO sont-ils du gâchis ?

Comparez le gâchis de certaines techniques de SEO avec de simples changements intelligents de titres. Voilà qui conduit à des résultats mesurables à long terme dans les moteurs de recherche. D'autres techniques qui font la différence quand elles sont correctement appliquées sont la simplification de la structure du site (en vrai et non via des attributs nofollow), la façon de nommer les liens internes, ainsi que la réécriture du contenu pour qu'il parle mieux aux visiteurs. Et bien sûr, avoir un site qui mérite qu'on le lie et faire parler de lui dans les bons canaux sera toujours utile.

Jill Whalen, Is Most Of SEO Just A Boondoggle? (L'emphase est de moi.)

J'ai dit ça pendant des années aussi bien chez GrosseBoite SA qu'à mes clients. Ce qui fait ressortir votre site dans les résultats de recherche est, d'abord et avant tout, son contenu et comment vous l'avez rédigé spécifiquement pour le web. Payer un tiers comme un référenceur en pensant qu'il va tout seul améliorer les choses est, dans la plupart des cas, un pur gâchis.

Le problème de ce conseil, c'est qu'il tombe généralement dans l'oreille d'un sourd. Précisément la ou les personnes qui sont responsables de la partie la plus exigante d'un site web : la production de son contenu. Quand ces personnes sont trop paresseuses ou simplement incompétentes, leur toute première tactique pour améliorer le trafic est de recourir à... un référenceur ! Et le plus souvent un mauvais, de ceux qui ne les obligeront pas à travailler.

Un bon référenceur impliquera les gens du business en leur posant des questions et en leur faisant des suggestions relatives au contenu et à la structure du site. Un très bon référenceur apprendra à ses clients qu'ils peuvent naturellement faire du référencement naturel (ça semble évident, non ?).
Un mauvais référenceur ne parlera aux gens du business que pour leur faire plein de promesses, puis reviendra avec un gros document technique destiné au webmestre et ne portant que sur des modifications de codage des pages, typiquement l'ajout de relations nofollow et de sitemaps, mais rien ne touchant significativement au contenu ou à la structure du site.

Et un signe sûr qu'on a affaire à un charlatan, c'est la suggestion d'utiliser la balise META keywords pour améliorer le référencement (lisez les commentaires ci-dessous pour des exemples d'usage légitime). Il y a encore des gens là dehors qui croient ou font croire qu'elle a encore la moindre influence sur les moteurs de recherche publics. Incroyable mais vrai.

32 commentaires

Ahhh ça fait du bien de lire ça, je disais la même chose hier en réunion (concernant l'idée que le "bon contenu" riche, travaillé et cohérent est la première clef d'un bon référencement), et mes collègues n'avaient pas l'air d'apprécier/comprendre. ;)

J'ai pondu tout un CMS pour un client conforme XHTML.
Première action du client après avoir mis le contenu minimum, s'adresser à un "spécialiste" du SEO. Il a bousillé la structure, évidemment mis des meta keywords, mis du texte caché, mis une page de liens... et rendu le site difficilement lisible pour google.
Résultat au bout d'un an : PR =1.

Un site livré avec la même structure, mais sans intervention de SEO : PR=3.

Moralité : un an après, le client considère que les bugs sont de ma faute. Je vais pas me priver de lui faire payer au bon prix mon expertise.

Ah les contenus, c'est pas bien nouveau, c'est le maillon faible, on ne peut qu'être d'accord, mais c'est toujours utile d'en remettre des couches.

Là où je tique, c'est au sujet des meta keywords. Le problème n'est pas qu'ils aient ou non un effet sur les moteurs de recherche ou le référencement. Le problème, c'est que depuis bien longtemps, le taggage par mots-clés est une technique non pas de référenceur mais de documentaliste.

On n'associe pas des mots-clés à un document pour faire un sorte que des gens les utilisent, mais au cas où des gens voudraient les utiliser.

Mettre des meta keywords pour le référencement, c'est peut-être inutile, mais là n'est pas la question, et c'est une vue à très court terme.

Il s'agit simplement de respecter les bonnes pratiques de base des producteurs industriels de contenus, et là, on parle d'indexation industrielle de contenus sur une durée de 20 ans.

J'ai bien peur qu'en te lisant, les gens pensent que sous pretexte que la balise meta keywords n'est pas utilisée par les moteurs, il est inutile de la remplir, ce qui pour moi est une hénaurme connerie.

Et oui, mais investir dans le contenu, qui plus est produit par une personne ayant un minimum de connaissances en référencement (titres, liens...), c'est coûteux et cela doit être fait dans la durée pour porter ses fruits.

Or la plupart des sociétés préfèrent faire appliquer une rustine référencement sur leur site web, avec des résultats très limités, voire parfois néfastes.

En tant que référenceur & rédacteur, c'est pour ces raisons que j'évite désormais les prestations de courte durée, à moins que ce soit au moment de la conception du site. Il est bien plus intéressant de développer un contenu éditorial sur la durée, et de l'optimiser simplement pour les moteurs.

Les moteurs détectant de mieux en mieux l'artificiel, il est assez logique que la légitimité dans les moteurs s'acquière grâce à une légitimité réelle (popularité, intérêt des visiteurs pour le contenu, contenu bien structuré). Voilà pour la théorie.

Concernant la balise Keywords qui n'influence plus le référencement depuis maintenant plusieurs années, elle est vraiment encore très ancrée dans l'esprit des porteurs de projets. C'est d'ailleurs souvent la seule chose qu'ils "connaissent" au référencement...

Leur expliquer qu'elle ne sert à rien les laisse souvent perplexes et proposer, par exemple, un CMS qui ne permet pas de renseigner cette balise est généralement mal vu...

Le keyword c'est la base des non connaisseurs du référencement... A chaque fois que j'explique mon boulot, que je parle, pour vulgariser, des mots clés, on me dit "Ah oui, c'est super important ce truc, pour le site d'un copain j'en ai mis plein..." Aie !

@padawan : je trouve le raisonnement du risque juridique lié aux keywords particulièrement biaisé. Avant de se prendre un procès pour parasitisme, il faut vraiment décider de mettre des marques déposées ou des noms propres dans les keywords.

A ce compte là, tu peux aussi conseiller de ne pas faire de site Internet du tout. Risque juridique de faire des contenus non accessibles, risque juridique de faire un lien profond, risque juridique de faire de la diffamation, enfin bref, c'est sans fin, dès qu'un contenu est posé en ligne, il existe un risque juridique.

Avec le même raisonnement, tu élimines également la notion de tags d'article, qui ne sont finalement que des meta affichés à l'utilisateur.

Je trouve que ton argumentation n'est pas suffisante pour supprimer toute liste de mots-clés.

Je ne suis pas particulièrement attaché au meta keywords, mais je trouve que la démarche qu'elle sous-tend est utile, notamment pour les rédacteurs, et sans doute sur la durée pour l'indexation.

Ca serait amusant que certains moteurs commencent à s'en servir de nouveau, d'ailleurs ;-)

En tant que formateur, je me regale a la lecture de tels posts.
Il fallait un murissement des moteurs de recherche pour que les "astuces" et programmations cedent leurs place au contenu !
Toujours en revenir a l'essentiel.
Note : j'ai vraiment adore le : avoir un site qui mérite qu'on le lie
Je croyais a une faute !

@Elie : certains "moteurs" s'en servent : par exemple, twine les récupère pour pré-remplir automatiquement les keywords des pages marquées (et c'est souvent catastrophique).

Cela signifie simplement qu'un de vos 2 clients a fait une campagne d'échange de liens et l'autre pas. Le PR n'est pas un indicateur de bon codage de site mais des liens qui pointent vers vous.

Pour ce qui est de l'utilité pratique de la balise meta :)

Je comprends bien que le contexte de ton article est *moteur de recherche public*. Allons un peu plus loin.

Meta Keywords et Description sont utilisés par Spotlight pour l'indexation des documents HTML.

En production également, lorsque tu réalises un moteur de recherche interne pour des indexations particulières de ton contenu. C'est utile.

Dans le cadre d'une transformation GRDDL pour des indexations particulières.

Donc ce n'est pas de dire META KEYWORDS est nul pour les moteurs de recherche, mais qu'il existe d'autres univers que les moteurs de recherche grand public dans lesquels ils sont utiles.

Débat très intéressant :).

Pour ma part, je fais également du référencement, et de la réalisation de sites webs, et j'utilise énormément les balises META keywords avec mes clients :
quelque soit le CMS utilisé, je les force à remplir les mots clés pour l'article qu'ils écrivent, afin d'avoir un "fil conducteur", et penser à optimiser l'écriture de leur article au maximum.

Ils se rendent parfois compte à la fin de l'article qu'ils ont oublié des mots clés, ou encore qu'ils en ont mis certains inutiles ...

Encore une fois, certes, je ne m'en sers pas réellement à titre "technique", mais plutôt à titre "pédagogique", et ça marche plutôt bien.

@padawan : j'étais infoutu de te donner des arguments technologiques un peu solides, mais je trouve que Karl a quand même émis des pistes intéressantes.

A mon avis, elles justifient au moins qu'on n'appelle pas charlatans les mecs qui conseillent de remplir les meta keywords, dont je fais partie, notamment dans mes formations (mais tu l'auras compris, je ne parle pas spécifiquement pour le référencement).

A mon avis, il faudrait simplement tempérer en disant la chose suivante :

Si quelqu'un vous dit : "remplissez vos meta keywords pour améliorer votre référencement", c'est un blaireau.

Si quelqu'un vous dit : remplissez vos meta keywords pour que des outils d'indexation les aient à disposition en cas de besoin dans les 15 prochaines années et pour obliger vos rédacteurs à se poser la question des mots-clés (au sens documentation), c'est quelqu'un qui a quand même compris un ou deux trucs sur le Web.

Luttons ensemble contre l'effroyable googlo-dépendance monomaniaque des marketeux et autres référenceurs ;-)

Google ne veut pas de mes mots-clés? Ca ne lui est pas utile ? je m'en fiche, ça n'est pas pour lui que je produis des contenus sur le Web.

Les méta-keywords, ça sert à rien pour Google. Maintenant, ça fiat de mal à personne de les compléter. Bon, après, c'est sûr que passer pas un SEO pour ça, c'est un peu exagérer quand n'importe quel dev. web peut donner la possibilité au proprio du site de le faire lui même.

Je comprends l'aspect provocateur du titre, mais il ne faudrait pas non plus crier haro sur les SEO, les "friendly urls" en première ligne, qui sont des éléments très importants d'un site et de son référencement, car une URL propre :
- est simple à retenir
- inspire confiance à ceux qui regardent avant de cliquer (même si c'est purement psychologique)
- fait partie intégrante du contenu du site car elle en rappelle normalement le thème principal

Etc... Bref, totalement d'accord avec ton contenu, mais le titre mériterait plus de nuances à mon avis ;)

* Inktomi, Teoma, Netscape search, altavista, snap.com les utilisent.
* Lucene, le moteur open source, indexe également les keywords.

Contextuellement si ton Framework permet de gérer les "tags", il est assez facile d'ajouter les meta keywords sans aucun coût.

la balise META keywords, c'est le bonheur pour moi en fait comme chacun doit y trouver son compte j'insiste pour la mêtre en place et la rendre dynamique pour que le client puisse y ajouter/supprimmer des mots. C'est du grand à moudre pour couillons.

Ils y a des personnes pour qui le référencement ce n'est que ça, et on ne les fera pas changer d'avis, donc donnont leur du grain à moudre comme ça ils font pas "c....!" c'est souvent des décideur à cravate même pas présent aux réunion.

Une fois cela installer on peut mettre en place la vrai stratégie de référencement qui passe par le contenu, le contenu, le contenu!

Merci à la balise META keywords qui nous permet de bosser tranquillou à coté, de plus ils ne servent pas completement à rien alors pourquoi sans privé?

Les marchands de SEO sont des guignols. Pour en trouver un bon, une seule question toute bête: lui demander à quoi sert la balise link dans l'en-tête d'une page. S'il ne sait pas, changer de charlatant :)

Justement pas forcément Olivier. Il y en a qui s'attarderont sur l'éditorial, le choix des termes, le fait de remplir suffisamment les informations textuelles, le fait d'avoir des pages précises et individualisées sur chaque terme d'accueil, etc.

Ceux là ils ne touchent même pas à la techniques, ils s'en fichent de la balise link. Et à la limite ce sont peut être ceux qui font le plus de bien au web, justement parce qu'ils cherchent à qualifier et améliorer le contenu plutot qu'à utiliser des astuces techniques.

Le débat vaut-il vraiment d'être posé?
Gestionnaire d'un site public très ancré documentaire, la question ne se pose pas.
Il est évident qu'un bon renseignement des métas est utile et nécessaire.
Au-delà de notre moteur préféré Google, renseigner des métas standards sert évidemment pour les échanges de données entre partenaires. Une bonne indexation facilite l'échange de contenus : syndication, indexation...est-il nécessaire d'en faire la liste ?
De plus pour vos moteurs internes, des métas bien renseignées peuvent l'optimiser et faciliter la vie de vos utilisateurs.

J'apprécie votre billet et les commentaires qui l'accompagnent.

Trop souvent on se préoccupe de la technique, du graphisme d'un site web et relègue au dernier plan le contenu.

De plus, on part du principe que tout le monde sait écrire et qu'il n'est nul besoin d'être un professionnel.

Ces idées doivent être combattues.

Je suis convaincue que la plupart des SEO sont du gâchis

J'ai rédigé deux billets en ce sens sur mon blog :
http://www.accent-circonflexe.net/contenu-editorial/choisissez-votre-camp-lecteur-ou-moteur-de-recherche

http://www.accent-circonflexe.net/contenu-editorial/redigez-des-contenus-efficaces


Raphaëlle RIDARCH

Merci beaucoup pour l'article très intéressant Nous attendons plus de vous ..

[NdA : la réciproque n'est pas vrai. Lien commercial supprimé.]

Amusant cette discussion qui part en troll sur la meta keyword.
En ce qui me concerne, j'avoue qu'elle me sert surtout pour "espionner" mes concurrents lorsque je souhaite travailler le positionnement d'un site. Je pense aussi que si elle n'apporte rien en terme de référencement, elle peut nuire en validant la volonté d'optimisation, surtout si google retrouve les mêmes mots dans le title, les Hn et tutti quanti.

Au delà de cet aspect, je crois que comme dans tous les métiers, il y aura toujours des rigolos et des pros.
Ma vision du Seo un peu sérieux et de son travail se trouve ici : http://blog.axe-net.fr/referencement-google-et-le-jardinage/

Et en ce qui concerne le contenu, je ne crois pas qu'il existe encore des SEO un peu sérieux pour ne pas prendre sa défense. Tant que les algos seront appliqués par des machines, le contenu restera un point essentiel pour le référencement, même si ce n'est pas le seul.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes