Orange, sans comique

Mon avocat a dit « Un huissier qui rédige ses mises en demeure en Comic Sans ne mérite aucune pitié ».

Et c'est ainsi qu'une lettre recommandée électronique a eu raison d'Orange et sa mauvaise volonté à honorer ses contrats.

J'adore la formulation de Monique ROB, responsable contentieux d'Orange Mobile, qui m'accorde « une remise à titre commercial de la totalité de la créance ». Une bien hypocrite façon de se défausser d'une erreur d'exécution(*) d'une clause contractuelle de résiliation.

Comme on n'est jamais loin du vaudeville avec Orange, je m'attends lors de mon prochain séjour métropolitain à ne pas pouvoir prendre de carte mobile prépayée pour cause d'inscription à une quelconque liste noire partagée entre opérateurs, comme ils m'ont si gentiment menacé de le faire.

(*) Authentique euphémisme.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes