Modérez les commentaires a posteriori

Dans la rubrique le padawan ne dit pas que des conneries et est en avance sur son temps, je vous avais conseillé il y a quatre ans de préférer la modération a posteriori des commentaires, plutôt qu'une modération a priori qui peut engager votre responsabilité.

Un jugement récent suivant une plainte de Claire Chazal contre Mixbeat/Carl Zéphir confirme la chose à la lumière d'un changement récent de la loi.

La loi Création et Internet ne parle en effet pas que de la Hadopi. Son article 27 modifie l'article 93-3 de la Loi n°82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle comme suit :

Lorsque l'infraction résulte du contenu d'un message adressé par un internaute à un service de communication au public en ligne et mis par ce service à la disposition du public dans un espace de contributions personnelles identifié comme tel, le directeur ou le codirecteur de publication ne peut pas voir sa responsabilité pénale engagée comme auteur principal s'il est établi qu'il n'avait pas effectivement connaissance du message avant sa mise en ligne ou si, dès le moment où il en a eu connaissance, il a agi promptement pour retirer ce message.

Dans l'affaire Chazal/Mixbeat, Carl Zéphir n'a pas vu sa responsabilité engagée pour les messages de son forum qui avaient été publiés sans modération préalable. Il a par contre été condamné pour nouvelle publication de messages qui avaient d'abord été retirés puis republiés, leur publication par l'éditeur impliquant de facto que ce dernier en avait eu connaissance.

Pour la plupart des sites hébergeant des contributions personnelles, la modération a posteriori sera le choix préférable. Ceux qui doivent ou souhaitent pratiquer une modération a priori devront garder en tête que leur responsabilité pénale pourra plus facilement être engagée s'ils font une erreur de jugement sur les contributions qu'ils décident de publier.

12 commentaires

Oui mais bon. Moi, 3/4 de mes messages sont des robots de spam sino-japonais.

Si je ne modère pas a priori ça va être un beau boxon, quand même.

@ Stéphane

Pour le filtrage des spams robotisés, un outil anti-spam de type Akismet peut aider; voir cette page: http://akismet.com/development/ où malheureusement ne figure pas encore de solution toute faite pour SPIP.

Merci Lionel.

Il existe ce genre de solutions pour spip (cf. http://www.spip-contrib.net/Protections-antispams ), et effectivement c'est sans doute la démarche la plus "simple" bien qu'à l'extrême un peu politique de l'autruche : je fais semblant de ne pas avoir connaissance des commentaires puisque ce n'est pas moi qui les valide mais mon outil.

Je suis curieux de voir comment les jugements vont évoluer sur le sujet.

Avec un captcha basique mais relativement emme*dant (SPIP), je n'ai plus de problème de bots chez moi. Sur un autre blog (que je gère -sous dotclear- mais dont je ne suis pas propriétaire), s'agissant d'une site d'école primaire, la direction de l'établissement a accepté que je neutralise purement et simplement les commentaires après une avalanche de liens pornographiques (plus de 3.000 en deux ou trois jours) malgré un plugin "spamplemousse".

Toujours est-il que juridiquement et pratiquement parlant, laisser les commentaires ouverts sans modération a priori semble déconseillé sauf si on accepte d'y consacrer un temps déraisonnable : il faut quasiment faire du temps réel.

Une autre solution acceptable sans modération a priori est d'obliger les contributeurs à s'identifier par une adresse confirmée, permettant de les identifier en cas de litige.

François,

En même temps si tu es assez maso pour utiliser SPIP, rajouter un peu de boxon à ce vaste bordel devrait passer relativement inaperçu, non ? ;-)

Espèce de troll :)

C'est donc une mauvaise réponse à un faux problème.

Là tu as raison, et l'antispam qui va avec Spip 2 règle bien le problème, me suis-je laissé dire. Donc comme d'hab, ne blâmons pas l'outil, blâmons celui qui s'en sert :)

PS : et j'ai mis des blockquote et ton outil me les mange et je laisse comme ça parce que c'est le matin... :)

Le filtrage automatique du spam selon des critères de source du message n'est pas assimilable à une modération a priori selon des critères de contenu du message.

P.S.: le CAPTCHA, c'est le mal! ;-)

Ça revient à ce que je disais à François «hors antenne». J'ai l'impression que l'on confond deux problématiques qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre : la lutte contre le spam (filtrage sur la source), et la modération de commentaires à contenu litigieux, potentiellement diffamatoires et/ou injurieux, et les éventuelles conséquences pour leur auteur et l'éditeur du blog.
Concernant le spam, je ne sais pas si le captcha c'est le mal, ça semble efficace, mais en tant qu'utilisateur lambda non geek, ça m'emm**** prodigieusement à chaque que je dois en passer par là, raison pour laquelle je n'en ai pas mis sur mon blog, mais j'accorde que ce n'est que du domaine de l'expérience personnelle. J'imagine en outre que les captcha posent souvent des problèmes d'accessibilité (qu'en pense Stéphane ?). Les antispams disponibles semblent à cet égard tout à fait efficaces.
En ce qui concerne la modération des commentaires, PERSONNE ne fera l'économie d'une lecture critique de ceux-ci, éventuellement aidé d'un oeil juridique, mais à cet égard la modération a posteriori est un gage juridique de bonne foi de l'éditeur. Alors que la modération a priori vous met dedans immanquablement : si un commentaire litigieux apparaît, c'est PARCE QUE vous l'avez validé. Vous ne pouvez pas invoquer la responsabilité d'aucun outil ni votre bonne foi. Et là, dommage...

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes