La facture électronique EDF ne craint pas le ridicule

EDF me spamme avec une campagne d'une profonde débilité pour me pousser à m'abonner à la facture électronique. J'en conclus que leur opération ne fonctionne pas, s'ils en sont à dépenser des fortunes en tentatives pseudo "web 2.0 viral" aussi lamentables.

Mais il y a tout de même des choses drôles. J'avais décortiqué les conditions générales de la facture électronique EDF qui m'ont décidé à ne pas m'abonner. Je vous invite à lire la notice légale du site de cette campagne, laquelle dans ses parties « Respect des droits de propriété intellectuelle » et « Liens hypertextes » m'interdit purement et simplement d'en faire une promotion selon les fameux codes de marketing viral sur lesquels ils essaient de jouer, mais à l'évidence sans les comprendre.

Juste une perle, une vraie :

Les liens hypertextes en direction du site www.missionpitt.fr ne sont possibles qu’avec l’autorisation expresse et préalable de la société EDF.

Et au cas où vous n'auriez pas compris (ça en dit long sur ce que pense EDF de ses clients, ou sur le niveau d'attention de ses juristes), on vous le répète trois paragraphes plus bas :

Les utilisateurs et visiteurs du site www.missionpitt.fr ne peuvent en aucun cas mettre en place de lien hypertexte en direction du site www.missionpitt.fr sans l'autorisation écrite et préalable de la société EDF.

Comme dit le faire-valoir dans la vidéo, ça mérite une fessée (je ne fais pas de lien vers le site, je n'ai pas le droit :p). Il y a encore des juristes de nos jours qui pensent sérieusement qu'ils peuvent soumettre un lien hypertexte vers un site public à autorisation préalable ? Se rendent-ils compte de l'incommensurable bêtise d'une telle clause pour une campagne supposée être virale ? Et, puisque c'est à la mode dans ce pays, pourquoi ne pas imposer aux clients un droit de réserve dans leur critique d'EDF pendant qu'on y est ?

Le jour où EDF fera un tout petit effort pour penser à ses clients et demander à ses juristes de sortir un peu de leur mode habituel « couvrons nos fesses en combinaison NBC », je réviserai peut-être mon jugement sur leur offre.

9 commentaires

À mon humble avis tu as tort de tenir pour une lubie d'EDF cette clause concernant les hyperliens. Le fait est que je rencontre ça sur nombre mentions légales que je consulte par curiosité. Ce me semble être une tendance de fond et j'aimerais savoir de quoi il retourne. Les sites institutionnels cherchent-ils à garder un argument juridique par lequel contrer les tentatives de dénigrement et les critiques, supposées, légitimes ? Je ne sais pas… Reste que plutôt que de s'étonner ou de moquer il serait utile de trouver le pourquoi de la chose.

L'interdiction de faire un lien vers un site n'a strictement aucun fondement juridique. Tous les juristes à qui l'on pose la question ont la même réponse...

Je ne suis d'ailleurs pas sûr que les juristes aient eu leur mot à dire !

Ce n'est pas la première fois que des clauses complètement abusives et farfelues sont mises ici et la (le mode "back our ass" comme dit Francois) ; on rencontre cela dans des contrats de travail, des contrats de vente, maintenant sur des sites Internet (genre: voici les clauses... et si on les change pour dire le contraire sans vous avertir et ben on a le droit aussi).

A se demander si la présence de ces clauses vaut vraiment la peine. Car clause ou pas clause il est toujours possible d'attaquer en justice...

L'option ceinture et bretelles est la preuve du conformisme idiot du juriste ignorant, où comment se faire suer à faire quelque chose de vain. Les clauses relatives aux liens hypertextes ne résistent pas à l'analyse.

Chaque profession a ses boulets.

Une pratique comme ça niveau référencement c'est nul : si personne ne fait de liens vers cette page, elle sera très mal placée dans les moteurs de recherche (je pense surtout au PageRank de Google)...
Sinon sur d'autres sites parfois les liens sont permis uniquement vers la page d'accueil, et pas sur les autres pages. ;)

Je suis arrivé sur ce blog grâce... à EDF, en cherchant à me connecter à l'adresse facture-electronique.edf.com, qui m'a renvoyé vers un moteur de recherche (l'adresse semble mener nulle part...)

En regardant les pages proposées par le moteur en question, je suis tombé sur ce titre "La facture électronique EDF ne craint pas le ridicule" qui m'a rappelé un certain Pitt, dont j'ai été également la victime.

J'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce blog, et je remercie donc EDF pour son adresse inopérante.
Je précise néamnoins que je ne reçois toujours pas la facture électronique, non pas en réaction aux agressions répétées de Mr Pitt, mais parce que, sous prétexte de préserver la planète en nous faisant opter pour la facture électronique, EDF nous obligeait parallèlement à acccepter le paiement par prélèvement !
Dommage pour la planète...

C'est vrai quand ont vois les guignols de syndicat majoritaire chez vous faut pas s'étonner du sérieux de votre site !

Auparavant aucun problème sur internet pour payer les factures.

BRAVO POUR VOTRE EVOLUTION DANS LE DEBILE

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes