Création de liens vers Elysée.fr

Alors, comment dire… Mon second gros rire du jour (après avoir lu la saga rigolote des sites de l'Elysée chez Nicolas), ce sont les informations légales du site elysee.fr :

Création de liens vers Elysée.fr

Le site de la Présidence de la République autorise la mise en place de liens hypertexte pointant vers ses pages, sous réserve de :

  • ne pas utiliser la technique du lien profond, c'est-à-dire que les pages du site www.elysee.fr ne doivent pas être imbriquées à l'intérieur des pages d'un autre site, mais visibles par l'ouverture d'une fenêtre indépendante;
  • que la source qui pointera grâce à un lien hypertexte directement sur le contenu visé soit précisée;
  • les informations utilisées ne doivent l'être qu'à des fins personnelles, éducatives, associatives ou professionnelles ; toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires étant interdite.

Cette autorisation ne s'applique en aucun cas aux sites internet diffusant des informations à caractère raciste, pornographique, xénophobe, polémique ou pouvant, d'une façon générale porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre.

Passons sur la forme et les grosses erreurs de style (on ne fait pas des titres en bleu soulignés qui ressemblent furieusement à des liens hypertextes mais n'en sont pas).

Tout d'abord, un lien profond c'est un lien vers une page intérieure d'un site. Ou plus précisément vers n'importe quelle ressource qui n'est pas la page d'accueil du site. On comprend vaguement de cette formulation alambiquée qu'il est interdit d'inclure une page de elysee.fr dans un autre site par la technique des frames, ce qui n'a rien à voir. Et qu'il faut ouvrir un lien vers elysee.fr dans une nouvelle fenêtre (au mépris d'une autre bonne pratique de design).

Ensuite j'ai beau avoir relu la phrase « que la source qui pointera grâce à un lien hypertexte directement sur le contenu visé soit précisée » une bonne dizaine de fois, je n'ai pas la moindre idée de ce que ce charabia veut dire.

Enfin, outre qu'un site pédophile qui ferait un lien vers elysee.fr aurait bien d'autres raisons de craindre les foudres de la justice que d'en avoir violé les conditions d'utilisation, je reste abasourdi par l'interdiction portant sur des sites à caractère polémique. Le Roi locataire du Château ne supporterait tellement pas la critique de ses bouffons qu'un simple lien hypertexte le mettrait en péril ? C'est tout simplement ridicule.

On a là un condensé d'arrogance, de mépris et d'ignorance des règles du web. Je fais mes liens hypertextes comme je veux, tu es gentil Monsieur Nicolas, et même le président de la République ne peut dicter ma façon de les faire tant que je m'exprime dans le cadre de ma liberté d'expression.

S'il y a des juristes dans la salle j'aimerais leur poser une question. Supposons qu'un site de cul fasse pointer le lien "je n'ai pas 18 ans" vers elysee.fr. Que risque-t-il ?

11 commentaires

Bel article, merci de l'info!
Mais nous faire le public relation de l'Elysée non merci!
Ceci dit on n'a ptet plus de sous pour payer le Conseiller Web? alors faut qu'on fasse son boulot.
Ah oui mais non!
Perso faire déprimer la France, pas sur mon site web!!! NON MERCI

Il me semblait avoir lu que la révision de hadopi proposait que des liens "non desirés" (wtf?) vers un site seraient assimilés a une violation de copyright. Plus rien ne me surprends.

Article pas très malin, et qui s'insurge surtout pour rien. Plein de gros sites ont ce genre de "mise en garde" concernant les liens qui pointent chez eux.Ca n'a absolument rien à voir avec de l'arrogance ou du mépris, c'est juste pour maitriser l'affichage de leurs contenus et surtout tenter d'éviter le google bombing.


L'Elysée fait peau neuve numérique. Quelle note de 0 à 20 ?

C'est la question du sondage à chaud vu sur Pnyx.com ( pour participer: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/616 ), en dehors du bug ridicule de l'audio de la version anglaise du CV de N Sarkozy (fonction qui a été vite désactivée, heureusement, des vidéos en gardent une trace … pour l'Histoire !).

Oui les mentions sont un peu inadaptées aux usages du web. Mais on est sur le site du pdt de la republique, ultra visible et avec le recul on se doute qu'il ne pouvait sortir sans susciter la critique.
Pourtant il existe plein d'autres sites dont les mentions sont tirées par les cheveux.
J'ai même vu une fois un copié-collé des mentions légales prises sur un site mais en oubliant de changer dans le texte le nom dudit site.

On peut reprocher aux mentions légales du site de l'elysee d'être exagérées mais combien d'entre nous aurait fait la même chose dans ce contexte.

Concernant les liens hypertextes, légalement il faut normalement demander le droit au site tiers de faire un lien vers lui. Bien que pas dans les usages.

Ces informations légales n'ont pas été conçues pour le site de l'Elysée, elles sont intégrées par l'agence sans la moindre réflexion. C'est évidemment très dommage que ni l'agence, ni l'Elysée ne connaissent l'importance d'adapter ces informations, mais ça n'a rien d'étonnant non plus.

bjr
par """que la source qui pointera grâce à un lien hypertexte directement sur le contenu visé soit précisée;""", je pense comprendre qu'il veulent des anchor text descriptifs de la page et du contenu cible pour leur référencement .... ils n'ont qu'à puiser dans le trésor public encore 100 000 € pour payer un expert en backlink acquisition

eh, oui c'est le service public ...

@Olivier (pas moi, l'autre) : surtout qu'un lien est une adresse. C'est comme de dire « allez voir tel chapitre de tel livre pour avoir plus d'informations ».

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Billets plus ou moins similaires

Archives mensuelles

Notes récentes