Vide juridique

Voilà qu'on va nous créer un nouveau délit, pour combler un soi-disant « vide juridique » :

Deux cas de figure sont visés par le projet de décret déposé au Conseil d'Etat au début du mois de juin : la « dégradation ou utilisation indécente du drapeau français, dans un lieu public ou ouvert au public », et la « diffusion par tout moyen de ces faits ». Porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier précise :
« Bien sûr, les personnes qui relaient cette dégradation ou utilisation indécente à titre d'information ne sont pas visées, le devoir d'information n'est pas touché. L'idée est de combler le vide juridique de la loi. »

Le vide juridique n'existe pas. Comme le dit Maître Eolas :

Le vide juridique est un cliché journalistique servant à masquer leur ignorance. Le droit, comme la nature, a horreur du vide. Le vide juridique n'existe pas.

Vous savez ce qu'est le vide juridique en réalité ? Cela s'appelle la liberté. Et cette expression, outre quelques journalistes ignorants, vous la trouverez surtout dans la bouche de gens qui veulent la restreindre.

C'est une des nombreuses hypocrisies de mes chers compatriotes français, dont la devise nationale commence précisément par le mot liberté.

Mais que demander à une république qui trouve normal de garder à son poste de ministre de l'intérieur, en charge des forces de l'ordre, quelqu'un qui a été condamné pour injure raciale. En matière de discrimination sur l'appartenance à une race, il me semble qu'il n'y a pourtant aucun vide juridique en droit français.

P.S. aux journalistes : à chaque fois que l'un d'entre vous emploie cette expression à mauvais escient, Maître Eolas tue un chaton à coups de code pénal.

15 commentaires

C'est faux; Maître Eolas n'est pas comme ça !

Sinon je plussoie au reste de l'article.

"Maître Eolas tue un chaton à coups de code pénal."

D'où la couleur rouge des couvertures de codes Dalloz…

Rien à ajouter, c'est bien vu ! :)

(sinon, tu te goures, Me Eolas tue des poussins avec les dents, grâce à un vide juridique concernant la mise à mort des volatiles immatures à des fins éventuellement alimentaires)

Non, il n'y a pas de vide juridique, tuer les poussins avec les dents est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende par l'article 521-1 du Code pénal.

Ah! Mais alors... Ça y'est l'anonymat de Maître Eolas est percé: c'est le fils caché de Pierre Desproges.

Si j'étais Laurent de Embruns, je ferait ça :

Vide juridique
Vide juridique
Vide juridique
Vide juridique
Vide juridique
Vide juridique
Vide juridique

Mais ça floode un peu

Petite erreur : le titre de psychologue est protégé par la loi en France depuis 1985, et sa délivrance est sanctionnée par un diplôme d'état. Depuis le 1er juillet 2010, c'est donc tout récent, le titre de psychothérapeute est également protégé par la loi et n'est plus accessibles qu'aux médecins ou aux titulaires d'un mastère en psychologie ou en psychanalyse.
Plus d'info ici et .
Concernant les juristes, ceux-ci devraient au minimum être titulaires d'une licence, mais il semble régner un certain flou.

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes