Traduction en français du langage élyséen sur la prévention des conflits d'intérêts

Ce qui suit est la traduction française des éléments de langage du Président de la République sur la prévention des conflits d'intérêts. Notez qu'elle a été délivrée au Conseil des ministres, il s'adresse donc à eux.

Cette communication sur la prévention des conflits d'intérêts est très importante.

Ça n'est qu'une affaire de communication, rassurez-vous, ça ne va pas changer grand chose.

Nous devons impérativement favoriser la diffusion d'une véritable culture de la déontologie dans la vie publique française.

Apparemment tout le monde n'a pas reçu le mémo « Je veux une république irréprochable. »

Ce n'est, en effet, qu'en étant irréprochables que les personnes qui exercent de hautes responsabilités renforceront la confiance des citoyens dans les institutions de l'Etat.

Nous n'avons que les apparences pour nous. Si vous ne savez pas jouer à « pas vu pas pris » vous n'avez rien à faire au gouvernement.

Cette confiance est indispensable, parce qu'elle est au fondement même de notre contrat social.

« Dormez, je le veux ! » ça ne marche pas si vous défrayez la chronique tous les jours.

Les exigences contemporaines en matière de morale publique se sont considérablement renforcées ces dernières années.

Tout ça c'est la faute à internet.

Il convient de le comprendre et d'en tirer les conséquences.

Brice, tu me confirmes qu'on peut enfin faire fermer internet quand on veut ?

Les attentes des citoyens sont plus vives que par le passé et elles sont légitimes. Il est de notre devoir de ne pas les décevoir.

Il ne s'agirait pas qu'ils nous foutent le souk comme en Tunisie ou en Egypte, hein !

Le citoyen est en droit d'exiger de toute personne qui gouverne ou exerce des responsabilités publiques une réelle transparence.

Saloperie de Facebook. Et quand je parle de transparence, je veux juste que vous soyez invisibles.

Ce qui était commun il y a encore quelques années peut choquer aujourd'hui.

Béotiens, il est vraiment bien le yacht de Bolloré.

Cela doit donc être strictement encadré. C'est ce qui m'a conduit dès mon élection à demander à la Cour des comptes de vérifier tous les ans les comptes et les pratiques de l'Elysée pour la première fois dans l'histoire de la Vème République.

Une belle connerie mais au moins je peux m'en servir pour communiquer. Heureusement qu'il y a encore quelques personnes au parquet qui font leur boulot correctement.

Pour leurs vacances, désormais, les membres du Gouvernement devront privilégier la France. Les invitations à l'étranger seront autorisées par le Premier ministre, en accord avec la cellule diplomatique de la Présidence de la République, pour examiner leur compatibilité avec la politique étrangère de la France. Leurs modalités seront examinées par le Secrétariat Général du Gouvernement, qui les autorisera ou les interdira.

Trouvez donc un truc à vendre et vous pourrez partir où vous voulez.

2 commentaires

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez la politique des commentaires de ce blog.

Archives mensuelles

Notes récentes